Limoges 26° C
mercredi 24 juillet

Après 100 ans d'attente, les Jeux sont de retour (supplément spécial J.O.)

07h00 - 03 mai 2024 - par Info Haute-Vienne
Après 100 ans d'attente, les Jeux sont de retour (supplément spécial J.O.)
En 2021, le logo des Jeux a été présenté sur l'Arc de Triomphe à Paris

Cet été, les Jeux Olympiques et Paralympiques vont faire vibrer la France. Un siècle que l'hexagone n'avait pas accueilli les J.O. d'été. Des mois de juillet et d'août qui s'annoncent sportifs mais également festifs.

«Cent ans après les derniers Jeux d'été de Paris 1924, les Jeux vont faire leur retour en France. Notre ambition est immense : partager cette fête unique avec le plus grand nombre et proposer les Jeux d'un nouveau modèle. [...] Des Jeux festifs et spectaculaires qui sortent le sport des stades et l'emmènent là où on ne l'attend pas : au pied de la Tour Eiffel et au Champ de Mars, dans le Grand Palais, devant les Invalides, sur la place de la Concorde, dans le Parc du Château de Versailles... Jusqu'à la cérémonie d'ouverture que nous organiserons au cœur de la ville, sur la Seine, pour la partager avec plus de 600 000 spectateurs », lance Tony Estanguet, le président de Paris 2024.

CHIFFRES

Du 26 juillet au 11 août, 32 sports olympiques (dont 4 nouveaux) soit 48 disciplines seront représentés aux Jeux Olympiques, réunissant 10 500 athlètes, dont 50 % d'hommes et 50 % de femmes. Ce sont les premiers J.O. 100 % paritaires.

Quelques semaines plus tard, du 28 août au 8 septembre, 22 sports paralympiques, soit 23 disciplines, sont inscrits aux Jeux Paralympiques, rassemblant 4 400 para-athlètes.

Les Jeux Paralympiques investiront les plus beaux sites de compétition donnant une visibilité maximale aux épreuves : le Château de Versailles pour la para-équitation, le Grand Palais pour l'escrime fauteuil et le parataekwondo, et le stade de la Tour Eiffel pour le cécifoot. L'engagement de Paris 2024 est de livrer des Jeux Olympiques et Paralympiques exemplaires en matière d'accessibilité universelle en garantissant à tous, athlètes comme spectateurs, de pouvoir vivre une expérience sans barrière et de participer pleinement aux Jeux.

Pas moins de 13,5 millions de billets ont été mis en vente. Il est prévu que 600 000 spectateurs assistent à la cérémonie d'ouverture, qui se déroulera sur 6 km sur la Seine avec 160 bateaux sur l'eau.

Le budget de Paris 2024 s'élève à 3,5 milliards d'euros, dont 97 % de financements privés, et 3 % de financements publics fléchés pour les Jeux Paralympiques.

3 520 logements, qui seront transformés après les Jeux, ont été créés. Pour l'organisation en général, 150 000 emplois ont été mobilisés entre 2019 et 2024. À noter que 45 000 volontaires ont été enregistrés.

SPORTS ADDITIONNELS

Paris 2024 a saisi l'opportunité offerte par le CIO d'ajouter des sports additionnels pour enrichir son programme : des sports connectés avec leur époque, qui inspirent de nouveaux publics, attirent la jeunesse et respectent une parfaite parité ; des sports spectaculaires qui promettent d'enthousiasmer le public par des performances exceptionnelles ; des sports qui ne ressemblent à aucun autre qui créent des ponts avec la culture et invitent à l'engagement et à la créativité.

Le breaking fera sa première apparition. Paris 2024 a souhaité promouvoir un sport jeune, urbain, à la frontière de l'art, de la danse et de la musique, tout en ayant une dimension athlétique très forte. Le breaking se démarque par son universalité et sa popularité auprès des jeunes.

Les épreuves (B-Boys et B-Girls) auront lieu à la Concorde, parc au cœur de la ville qui regroupera toutes les disciplines olympiques de sports urbains (basketball 3x3, BMX freestyle, breaking, skateboard) et des célébrations grand public (concerts, expositions culturelles, démonstrations sportives...).

L'escalade sera présente avec une seule épreuve combinant trois « spécialités », vitesse, bloc et difficulté. Un programme enrichi avec deux épreuves distinctes (la vitesse et le combiné bloc/difficulté) aussi spectaculaires que complémentaires, sera proposé sur le site du Bourget en Seine-Saint-Denis.

Le skateboard fera un nouveau bond après les Jeux de Tokyo. Direction la place de la Concorde pour les épreuves de street et de park.

Le surf, sport hyper impressionnant et en phase avec la nature, offrira une opportunité supplémentaire de valoriser le patrimoine naturel français et d'ouvrir l'expérience olympique à de nouveaux territoires, cette fois-ci à Tahiti. À l'occasion de l'épreuve de shortboard, les athlètes surferont sur l'une des plus belles vagues du monde : Teahupo'o.

0 commentaires
Envoyer un commentaire