Limoges 9° C
mardi 23 avril

Jeux Paralympiques : la flamme en étendard des combats de Sophie Vouzelaud

17h50 - 27 février 2024 - par Jacques GRARE
Jeux Paralympiques : la flamme en étendard des combats de Sophie Vouzelaud
Depuis son élection, Sophie a mené de nombreux combats pour améliorer le quotidien des personnes sourdes et malentendantes

En août prochain, la première dauphine de Miss France 2007 portera la flamme paralympique lorsqu'elle traversera le département. À travers cette sollicitation, notre ambassadrice de charme voit ainsi honorés ses divers combats en faveur de l'inclusion des handicapés.

S'il y a bien une chose à laquelle Sophie Vouzelaud ne s'attendait pas, c'est d'avoir un jour l'occasion de porter la flamme olympique. Plus précisément, la flamme paralympique, lorsque celle-ci traversera la Haute-Vienne, pour rallier Paris et lancer les compétitions handisports.

" Cela a été une grande surprise, lorsque j'ai découvert le courriel du directeur des Jeux Olympiques me proposant de porter la flamme paralympique. Je n'avais pourtant pas candidaté, mais j'ai accepté avec grand plaisir ", déclare l'ancienne première dauphine de Miss France. Un plaisir d'autant plus grand qu'il s'agit de la flamme paralympique et qu'elle va pouvoir la porter lorsqu'elle arrivera sur sa terre natale.

Elle voit dans cette proposition, la volonté du comité paralympique d'honorer les multiples actions qu'elle mène pour améliorer l'inclusion des handicapés dans la société, notamment les sourds, qui souffrent d'une déficience invisible, mais très lourde car elle isole énormément. " C'est très difficile à vivre au quotidien, car lorsque l'on est seul, on n'est jamais en sécurité. En cas de danger, on ne peut pas téléphoner pour demander de l'aide. Lorsque je suis dans un groupe, que les gens parlent vite, je n'arrive plus à suivre les conversations et je me sens exclue, surtout si personne ne connaît la langue des signes ", prévient-elle.

Une source d'inspiration

" Le comité m'a indiqué que j'étais une source d'inspiration, ce qui me touche beaucoup, car depuis mon élection, j'ai mené de nombreux combats pour améliorer le quotidien des personnes sourdes et malentendantes et plus largement de tous les handicapés, car il y a tellement de choses à faire. Ma première bataille a été en faveur de la mise en place d'un sous-titrage des journaux télévisés de TF1. Quelques jours après avoir fait publiquement ce vœu, la direction de la chaîne m'a proposé de m'associer à ce chantier. Ce fut ma première victoire ", se souvient-elle.

Elle a poursuivi avec Pôle Emploi (aujourd'hui France Travail). " Je suis devenue ambassadrice des demandeurs d'emploi en situation de handicap, qui sont confrontés à une difficulté supplémentaire car ils n'arrivent pas à communiquer correctement avec les conseillers. J'ai donc participé à diverses sessions de réflexion pour installer des dispositifs permettant d'améliorer l'accessibilité. Cela passe notamment par l'apprentissage de la langue des signes par certains salariés référents. Je parcours la France pour animer des conférences dans les entreprises afin de sensibiliser leur personnel. Il est primordial d'avoir conscience que les personnes handicapées ont les mêmes compétences que les salariés valides. Il faut simplement que la société s'adapte à eux pour éviter qu'ils ne s'isolent encore plus ", explique-t-elle.

Populariser la langue des signes

Pour permettre au Crédit Agricole de se conformer à la loi obligeant les entreprises à intégrer 10 % de salariés handicapés, elle s'est vue proposer un poste d'ambassadrice. " Durant treize ans, j'ai rencontré les responsables d'agences pour leur donner des conseils, j'ai organisé des séminaires avec les salariés et cela a tellement bien marché que la banque dépasse aujourd'hui cette obligation légale. J'en suis très fière ", avoue Sophie Vouzelaud, qui s'attache désormais à populariser la langue des signes. " J'ai enregistré une série de courtes vidéos de petits cours par thèmes, autour des mots de la vie courante sur Facebook, Instagram et YouTube. Comme toute langue étrangère, chacun de nous a des capacités différentes d'apprentissage, mais en étant assidu, on peut apprendre les bases en six mois. Certains lycées proposent des cours de langue des signes, car il y a désormais une option au bac qui permet d'obtenir des points supplémentaires. Il faudrait surtout l'enseigner à l'école primaire, car les enfants apprennent plus vite que les adultes et surtout cela permettrait d'éduquer les élèves à la différence. À l'école, j'ai beaucoup souffert des moqueries de mes camarades de classe, j'avais des difficultés à me faire des amis ", ajoute-t-elle.

Récemment, la SNCF lui a proposé de participer à la journée du handicap, sur un trajet Paris Nevers, pour sensibiliser son personnel et les voyageurs à l'importance de connaître la langue des signes. " Le résultat est très positif, les équipes sont ravies et nous allons donc pouvoir continuer à travailler sur ce thème ", conclut Sophie Vouzelaud, heureuse de constater que la population évolue positivement dans le regard qu'elle porte sur les personnes handicapées. " Avant, il y avait un sentiment de honte ", déplore-t-elle.

Nul doute que cette magnifique Miss qui a déjà fait chavirer le cœur de tous les Limousins, ravivera leur fierté lorsqu'elle défilera en portant cette flamme paralympique, symbole de la pureté de son abnégation.

0 commentaires
Envoyer un commentaire