Limoges 26° C
mercredi 24 juillet

Décalage horaire : lutter contre le jet-lag (dossier spécial vacances)

07h00 - 10 février 2024 - par Info Haute-Vienne
Décalage horaire : lutter contre le jet-lag (dossier spécial vacances)
Dérégler notre horloge biologique désoriente une bonne partie de notre métabolisme

Bien connu des chefs d'entreprises qui voyagent à l'étranger comme des sportifs de haut niveau, le jet-lag, autrement dit le décalage horaire, touche également les vacanciers qui choisissent des destinations lointaines.

Les hommes d'affaires sont de grands voyageurs. Le décalage horaire, ils connaissent ! Le problème quand on passe sa vie entre deux fuseaux horaires, c'est que notre horloge biologique commande non seulement notre sommeil, mais aussi notre digestion, notre température corporelle et bien d'autres choses encore. La dérégler, c'est donc désorienter une bonne partie de notre métabolisme. Pour vous aider à surmonter ces troubles, voici quelques conseils, qui feront de vous un parfait « jet-lagger ».

Les effets

En général, au-delà de trois heures de décalage horaire, les effets sur le corps commencent à se faire sentir. Les voyages qui sont effectués d'est en ouest, comme un vol Paris-New York, sont les plus fatigants. L'usage veut que l'on compte une journée d'adaptation par heure de décalage. Si vous vous rendez aux États-Unis, il vous faudra donc cinq jours pour vous remettre.

Dans un premier temps, vous ressentirez des troubles du sommeil. Normal : lorsqu'il est 20 heures à New York, les horloges affichent 1 heure du matin sous le ciel de Paris. Votre corps est donc dans son cycle naturel de sommeil. Ensuite, vous ressentirez une fatigue intellectuelle qui s'ajoute à la fatigue physique. Des maux de tête peuvent survenir, comme des troubles de la digestion.

Nos conseils

Si la durée de votre voyage ne dépasse pas trois jours, conservez votre rythme de vie avant le départ. Au-delà, commencez à vivre à l'heure de votre future destination quelques jours avant. Bien entendu, cela n'est pas toujours possible. Dans ce cas, anticipez le jet-lag en décalant progressivement votre heure de coucher d'une demi-heure. Si vous allez vers l'est, il vous faudra l'avancer. Vers l'ouest, la reculer.

Quoi qu'il en soit, une fois embarqué, réglez votre montre à l'heure de votre destination. Évidemment, dormez le plus possible durant le trajet. Vous pouvez en parler à votre médecin (ou à votre pharmacien) et lui demander quelques légers sédatifs, qui ne produiront aucune accoutumance. Certaines solutions homéopathiques peuvent aussi vous aider en vous procurant un réel état de relaxation, propice à l'endormissement. Il faut manger plutôt léger durant le voyage et éviter les excitants.

Une fois sur place, regardez votre montre et vivez à l'heure locale. Si vous commencez à vouloir vous reposer, vous reculerez d'autant votre adaptation. Enfin, même si l'on voyage la nuit pour gagner du temps sur son séjour, on supporte mieux les trajets en journée...

0 commentaires
Envoyer un commentaire