Limoges 20° C
dimanche 19 mai

La communauté urbaine aux côtés de la ville de Limoges (supplément spécial Tour de France)

07h00 - 28 juin 2023 - par Info Haute-Vienne
La communauté urbaine aux côtés de la ville de Limoges (supplément spécial Tour de France)
Limoges Métropole avait prévu des animations au vélodrome : une opération qui a du sens, cet équipement portant le nom de Raymond Poulidor (© Sabine Massé / Limoges Métropole)

Limoges Métropole apporte un soutien financier et logistique en rapport à deux compétences communautaires : la voirie et la propreté urbaine.

À partir de Condat et jusqu'à Limoges, le Tour de France sera, à divers titres, sous la houlette de Limoges Métropole, qui bien sûr a tout mis en œuvre afin que « tout se passe au mieux face à la machine de guerre qu'est A.S.O. sans couac avec une organisation bien huilée, bien pensée et anticipée », note Fabien Doucet, vice-président en charge des grands équipements.

Cette dernière a versé à Limoges 50 % du ticket d'entrée (soit 65 000 €) demandé pour être ville arrivée, « les objectifs communautaires et municipaux sont identiques en termes économiques, touristiques, d'attractivité et de rayonnement », reprenant une phrase lancée par Sylvie Rozette, adjointe au maire déléguée aux sports : « Le Tour de France, ça ne se refuse pas ! » (cf. notre article p13). L'élu de la CU estime que la Haute-Vienne a un attrait particulier et supplémentaire avec Saint-Léonard-de-Noblat et Raymond Poulidor. D'ailleurs, les animations proposées par Limoges Métropole avaient lieu au vélodrome à Bonnac-la-Côte. Cette initiative, qui a du sens, ce fleuron portant le nom du célèbre champion miaulétou, était une opération de promotion mais également de communication.

Reprenant sa casquette de maire de Panazol, il rajoute : « La commune avait postulé pour accueillir une arrivée du Tour de France Femmes. Ce n'est pas possible pour des raisons techniques. Mais ça aussi, ça ne se refuse pas ! ». Toujours en tant qu'édile, il explique : « Pour le 9 juillet, on a fait appel à la police municipale, à des agents municipaux et à des élus afin de fluidifier le trafic sur la route départementale qui traverse Panazol et gérer la circulation du convoi vers Saint-Léonard alors que le dimanche nous avons toujours davantage de véhicules avec les clients se rendant au marché ».

VOIRIE PROPRETÉ

Stéphane Heyraud, le directeur de la voirie à Limoges Métropole, apporte des précisions quant aux travaux réalisés pour un coût de 230 000 € TTC : « Plusieurs interventions, anticipées de 2 ans, ont concerné la réfection de la chaussée pour la rampe de la place Paul-Parbelle à l'avenue de la Révolution, la rue Victor-Duruy, ainsi que des purges avenue Jean-Gagnant, avenue des Bénédictins et place Jourdan. Enfin, quelques modifications d'îlots ont été apportées ». Le 8 juillet, des installations de mise en sécurité seront effectuées et certains éléments comme des séparateurs de voies seront retirés.

Sylvain Attard, le directeur de la propreté et de la maintenance voirie, rajoute que des interventions de propreté ont été programmées la veille ainsi qu'après le passage et le départ des cortèges, notamment sur la place Jourdan et la place de la République, en utilisant des ''aspiratrices'', avec des laveuses selon les dégradations. « Les plannings des actions ont été modifiés pour intégrer celles liées au Tour de France. Au total, 25 agents seront mobilisés à différents moments de la journée ».

SOUVENIR

Ce passage du Tour est au cœur de nombreuses discussions-confidences dans les services. Fabien Doucet se rappelle : « C'était en 1992, j'avais 17 ans. J'étais avec mes parents en vacances à La Bourboule. Nous étions dans une descente et nous attendions les coureurs... Il faisait un temps pourri ! Samedi soir, lors de la soirée de présentation de la biographie de Luc Leblanc à Panazol, j'en ai parlé à Stephen Roche et il se souvenait très bien de cet orage. Qui n'a pas une anecdote avec le Tour de France ? »

0 commentaires
Envoyer un commentaire