Limoges 23° C
dimanche 04 juin

« Limoges Expo a été imaginée comme une méga manifestation économique »

07h00 - 03 mai 2023
« Limoges Expo a été imaginée comme une méga manifestation économique »
Xavier Marbouty, le directeur de Pulss Event

Du mercredi 24 au lundi 29 mai a lieu « Limoges Expo », le nouveau concept pour l'ex-foire exposition. Entretien avec Xavier Marbouty, le directeur de l'agence Pulss Event, organisatrice de la manifestation.

Dans quelles circonstances Pulss Event a été amené à organiser cette édition 2023 de la foire ?

Pulss Event a assuré la régie pour les quatre dernières éditions de la foire pour l'ancien organisateur, ce qui nous a permis d'évaluer les nouveaux besoins des visiteurs et des exposants. Comme nous étions sur le terrain, nous nous sommes aperçus que la manifestation était en train de péricliter et de disparaître. Nous avons essayé de créer une nouvelle dynamique pour relancer cet événement. Nous avons utilisé toute la période du confinement pour réfléchir sur l'avenir des manifestations grand public et pour se projeter sur l'évolution de notre métier avec l'utilisation du digital afin de développer la relation avec le visiteur en amont et en aval.

Pourquoi avoir changé le nom de la manifestation ? Pour tourner une page ?

« Limoges Expo » symbolise la modernité, tout en faisant toujours référence au passé. Je pense, peut-être à tort, que le terme de « foire » n'est plus porteur pour ce que nous voulons proposer comme type de manifestation. D'ailleurs, les organisateurs de la foire de Toulouse avec lesquels j'ai échangé, m'ont affirmé que c'était un parti pris courageux. On a imaginé « Limoges Expo » comme une méga manifestation économique qui ne soit plus seulement une foire.

Pourquoi en avoir raccourci la durée, passant de 10 à 6 jours ?

Certes, on se prive de l'appellation « foire internationale », car selon la législation, il faut englober deux week-ends. Mais nous ne souhaitions donc pas organiser une foire, et l'international n'était pas notre objectif, qui est de proposer une manifestation de bonne tenue dans la grande région, une manifestation économique forte derrière celle de Bordeaux, classée numéro 1 en termes d'échanges en Nouvelle-Aquitaine.

Puis, je préfère viser 60 000 visiteurs en 6 jours que 45 000 en 10 jours. Lors des dernières éditions, on a pu observer qu'il y avait toujours deux à trois journées « mortes » en matière de fréquentation, d'animation, de fatigue pour les exposants... Celles du lundi, du mardi, et parfois du jeudi et du vendredi.

Par ailleurs, 80 éditions de la foire-exposition ont inclus le week-end de l'Ascension, qui, en effet, n'est pas dans les nouvelles dates du 24 au 29 mai. Un choix motivé par les changements des modes de vie depuis la crise sanitaire, avec une orientation vers le plaisir immédiat, le partage, la famille, les loisirs... au détriment de l'implication professionnelle. Lors des deux dernières éditions, le jeudi de l'Ascension a été une journée « normale ». Comme c'est le premier week-end de quatre jours de l'année, les Limougeauds en profitent pour partir sur la Côte. Aussi, j'ai mis un grand coup de pied dans la fourmilière, ce qui a été difficile, pour opter pour un pont avec le lundi de Pentecôte. S'agissant de la « journée de solidarité », il y a de fortes chances que dans un couple, un des deux travaille et reste à Limoges. Enfin, il est à noter que les structures importantes comme les concessionnaires autos, les constructeurs de maisons... n'ont plus les moyens de mobiliser des ressources humaines pendant dix jours.

Pourquoi remettre l'entrée payante ?

En premier lieu, le budget organisation a été considérablement augmenté, avec une énorme prise de risque. Ensuite, la programmation 2023 a de la « valeur » avec le spectacle « Japan Show », la venue de skaters professionnels, des concerts d'artistes nationaux... L'entrée a été fixée à 5€ (par internet : 2,50€ et un pass à 7€ pour les 6 jours). Des invitations continueront à être distribuées. Le stationnement demeure gratuit sur l'esplanade Frenay et aux alentours du parc.

Combien d'exposants sont déjà inscrits ?

Nous sommes proches des 200 exposants, ce qui était mon objectif, avec 25 % de renouvellement. Les énergies renouvelables seront moins représentées, avec une sélection qualitative de ce type de professionnels, en favorisant les entreprises locales.

Le pôle restauration a été revu avec un retour à l'ancienne formule...

Il est nécessaire, à la fois, de se tourner vers l'avenir et d'utiliser la force du passé pour relancer la manifestation, qui a une âme, une identité, un vécu, qui sont des trésors. « Les Grands ventres » de Limoges Expo est, bien sûr, un clin d'œil aux « Petits ventres ». Plus de 40 exposants des métiers de bouche du village de la gastronomie, dont sept restaurateurs de Limoges, réintègrent le préau.

Comment est né le « Japan Show » ?

J'ai choisi le thème du Japon pour le développer avec un geek, pour proposer une mini-convention manga... qui va attirer son propre public. Au début, j'avais préréservé une exposition « I Love Japan ». J'étais prêt à signer mais avec une exposition classique, je restais dans le modèle traditionnel de la foire. Comme je connaissais la créativité de Thierry Chenavaud, le directeur artistique d'Enluminures, je suis entré en contact avec lui pour un mapping vidéo grand format sur le Japon comme ceux sur la gare des Bénédictins ou sur l'église Saint-Pierre. Dans le Pavillon Buxerolles, cette fresque en images sera projetée dans une salle immersive avec un véritable jardin japonais, des exposants japonais...

Autre animation phare : le skatepark modulable...

Limoges Expo a été imaginée comme un événement multigénérationnel, qui parvient à fédérer toutes les générations. Aussi, je me suis inspiré de l'Espace Darwin à Bordeaux. J'ai échangé avec les skaters de Limoges. Durant le confinement, j'ai discuté avec mes enfants, qui sont des adolescents, sur leur mode de consommation, l'importance des influenceurs, des réseaux sociaux, le street art, le skate... Le skater limougeaud professionnel Adrian Chicouard et l'artiste Alexis Milant ont créé ce skatepark indoor, car les meilleures surfaces roulantes du Parc des expositions sont soit au Pavillon Buxerolles, soit dans le Grand Palais, mais il était délicat de positionner des rampes de skate au milieu des exposants, soit dans la galerie de La Poste, qui convient parfaitement tant au niveau de la longueur que du revêtement du sol.

Qu'est-ce qui est prévu pour les seniors ?

Nous allons aménager un espace seniors avec, notamment, une association d'une quinzaine d'entreprises du territoire spécialisées dans les services à domicile, qui vont recréer un appartement-témoin adapté de 54m2. Vendredi 26 mai, l'entrée sera gratuite pour les seniors.

Le prix de l'énergie a flambé. Quelles mesures en tant qu'organisateur avez-vous mises en place pour limiter les coûts ?

Le Grand Palais comme le Pavillon Buxerolles ne seront pas chauffés. Nous avons privilégié des éclairages leds et le gaz pour la partie restauration plutôt que des planchas électriques. J'ai supprimé des animations énergivores comme la fête foraine avec ses manèges.

0 commentaires
Envoyer un commentaire