Limoges 18° C
jeudi 28 octobre

Tourisme : la région tire son épingle du jeu

14h00 - 30 septembre 2021
Tourisme : la région tire son épingle du jeu
Le site de Saint-Pardoux a connu une belle affluence cet été(© Vivien Malagnat/Département Haute-Vienne) - ©

Philippe Nauche, vice-président de la Nouvelle-Aquitaine, en charge du tourisme, et Christelle Chassagne, conseillère régionale, administratrice du comité régional du tourisme de Nouvelle-Aquitaine, ont dressé le bilan de la saison touristique.

C'est un chiffre rassurant : 91 % des professionnels se disent satisfaits de leur fréquentation en août, aussi bien sur le littoral que dans les destinations intérieures (hors grandes villes), le pass sanitaire ayant peu impacté les résultats. En revanche, la météo maussade a relativement pénalisé les activités de sports et loisirs. Enfin, plus de 50 % des professionnels restent inquiets pour leur activité cet automne, affirmant qu'un maintien des aides d'État ciblées est indispensable.

Près de 80 millions de nuitées en saison (-6 % par rapport à 2019) ont été comptabilisées. Les ponts d'avant-saison (mai-juin) ont rassemblé 16 % des nuitées. Juillet-août en a généré 54 % depuis le début de l'année.

FRÉQUENTATION

Les touristes français (9 vacanciers sur 10 dont 3 Néoaquitains) sont très présents mais la fréquentation étrangère est toujours en baisse. Les professionnels sont très satisfaits de la fréquentation domestique (15 % des Français partant dans la région ; 72 % de professionnels satisfaits de la fréquentation des Français en juillet et 91 % en août).

En début de saison, les restrictions sanitaires ont très fortement limité la fréquentation étrangère. À partir du mois d'août, les professionnels du tourisme en Nouvelle-Aquitaine sont majoritairement satisfaits (52 %) de leur fréquentation étrangère. Les clients étrangers les plus présents ont été les Belges (31 %), les Allemands (29 %), les Néerlandais (26 %), loin devant les Espagnols (7 %) et les Britanniques (5 %), limités par de strictes contraintes sanitaires et le Brexit.

MÉTÉO CAPRICIEUSE

La météo capricieuse a parfois pénalisé les activités de sports et de loisirs. En juillet dernier, 51 % des sites de visites ont fait un meilleur score qu'en 2020 alors que les prestataires de sports et loisirs ont souffert de la pluie. En août, les activités de sports et de loisirs affichent une plus forte hausse (fin des jauges imposées) qu'en 2020. 66 % des responsables témoignent d'une meilleure fréquentation que l'an dernier.

L'instauration du pass sanitaire a engendré une semaine de baisse de fréquentation (souvent compensée par une sur-fréquentation la semaine précédente) mais a finalement eu peu d'incidence sur la fréquentation.

HÉBERGEMENTS

La haute-saison est réussie dans les campings, hôtels, résidences de tourisme et villages de vacances. Les restrictions sanitaires (absence de restauration) ont pénalisé le début de saison dans les hôtels qui ont retrouvé, à partir de juillet, des scores estivaux.

En juillet 2021, 51 % des professionnels des hébergements ont dépassé leur fréquentation de juillet 2020 (55 % sur le littoral et 44 % dans l'intérieur). En août, ils sont 54 % dans le même cas (57 % sur le littoral et 48 % dans l'intérieur). Ce sont les exploitants de campings qui témoignent de la plus forte hausse.

AVION

De mai à août, les arrivées aériennes internationales sont en baisse de 80 % par rapport à 2019. En juillet-août, l'Europe a retrouvé 40 % de son trafic aérien international, avec 37 % pour la France, 36 % pour la Nouvelle-Aquitaine, malgré la très forte baisse des Britanniques (première clientèle étrangère régionale avant la crise). Un début de reprise est perceptible par rapport à 2020, avec des arrivées 2021 supérieures de 91 % à celles de 2020, grâce à un redémarrage de certains vols internationaux. Des changements de pratiques restent à étudier, notamment l'utilisation de la voiture individuelle et du train pour les Européens.

0 commentaires
Envoyer un commentaire