Limoges 18° C
jeudi 28 octobre

Faut-il assurer un logement non occupé ? (Dossier spécial habitat)

07h00 - 10 octobre 2021
Faut-il assurer un logement non occupé ? (Dossier spécial habitat)
Le tarif moyen de l'assurance PNO oscille entre 60 et 150 €/an (© Momius - stock.adobe.com) - ©

Ne pas assurer un logement non occupé peut devenir le cauchemar de son propriétaire en cas de sinistre. Heureusement, il existe une solution dédiée : l'assurance PNO.

L'assurance PNO est une assurance multirisque habitation spécialement dédiée aux « Propriétaires Non Occupants ». Elle s'adresse à tout bailleur, propriétaire ou copropriétaire mais aussi aux syndics, aux gérants d'immeuble ou administrateurs de biens, comme à tout autre mandataire de propriété ou agent immobilier.

« Qu'il y ait un locataire ou non, elle doit être souscrite car elle concerne le logement en lui-même à partir du moment où le bailleur n'y vit pas » expliquent Marie Orsonneau et Hadia Ripoll, customer success managers chez Rendement Locatif.

3 raisons

1. Lors d'une vacance

En France, sur 100 logements, 8 sont des logements inoccupés*. Un sinistre peut vite survenir lors d'une vacance entre deux locataires ou même sur le long terme lorsque le logement n'est plus assuré par l'assurance habitation du locataire.

2. Lorsque le locataire est mal assuré

Bon nombre de locataires ont tendance à souscrire des assurances d'entrée de gamme offrant des garanties et des plafonds de remboursements limités qui n'incluent pas, par exemple, les meubles, l'électroménager ou la chaudière du propriétaire.

3. Si l'assurance de l'immeuble ne prend pas en charge les dégâts

Si le sinistre provient des parties communes de l'immeuble ou d'un logement voisin, une assurance de la copropriété ou du voisin pas suffisamment spécifique et adaptée au logement ne garantira pas la meilleure protection.

Couvertures

La PNO offre la garantie de la responsabilité civile en répondant à l'obligation de réparer les dommages corporels et matériels causés à autrui liés, par exemple, au défaut de construction ou à un vice d'entretien. Elle protège aussi la couverture des aménagements extérieurs à l'habitation : les murs, le toit, la cour, le jardin, un garage, une piscine...

« Il est important d'étudier les conditions générales de chaque assurance PNO afin de comprendre les différences parfois non négligeables. Ce qui est souvent confus pour les clients est la différence entre PNO, MRI (multirisques immeubles) et MRH (multirisques habitation). Il est nécessaire de comprendre le rôle de chaque assurance, savoir qui du bailleur ou du locataire souscrit et quelle assurance choisir » commentent Marie Orsonneau et Hadia Ripoll.

Obligation et prix

La loi Alur relative au logement rend obligatoire la souscription d'une assurance responsabilité civile, que peut inclure une PNO, dès lors que l'appartement du propriétaire non occupant se trouve en copropriété. Elle est valable pour assurer un logement non occupé individuel, un local commercial en location, une occupation à titre gratuit ou encore une location de courte durée de type Airbnb.

Côté prix, le tarif moyen de l'assurance PNO oscille entre 60 et 150 euros chaque année (source LegalPlace).

*Source Insee - Le parc de logements en France au 1er janvier 2018.

0 commentaires
Envoyer un commentaire