Limoges 29° C
dimanche 13 juin

Y aura-t-il des chèques "solidarité-tourisme" cet été ? Les élus en colère

06h00 - 07 juin 2021
Y aura-t-il des chèques
25 000 familles en Nouvelle-Aquitaine en ont bénéficié

" Nous avons appris que l'État, après nous avoir dit depuis plusieurs semaines qu'il renouvellerait, aux côtés de la Région Nouvelle-Aquitaine et des Départements partenaires, l'opération de chèques " solidarité-tourisme " mise en place l'été dernier, envisage de se désengager de l'opération pour cet été 2021. Nous ne comprenons pas cette décision, qui va pénaliser les familles de Nouvelle-Aquitaine, durement touchées par la crise sanitaire et sociale actuelle, et qui attendaient cette opération pour pouvoir profiter de quelques jours de répit, dans leur région, cet été", s'agace Sandrine Derville, vice-présidente du conseil régional en charge du tourisme et cheffe de file pour les élections régionales dans les Pyrénées-Atlantiques sur la liste menée par Alain Rousset.

25 000 familles

En 2020, près de 25 000 familles de Nouvelle-Aquitaine ont pu bénéficier de ce dispositif. Ce sont ainsi environ 80.000 personnes, essentiellement des familles avec enfants, qui ont pu, grâce à ces chèques-vacances mis à leur disposition gratuitement, profiter de quelques jours de vacances en Nouvelle-Aquitaine. 87% d'entre eux ne seraient pas partis en vacances l'été dernier sans cette opération. Ceci a été rendu possible grâce à l'action conjointe de la Région, des 5 Départements partenaires - Landes, Dordogne, Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Creuse -, et de l'État, qui ont réuni un budget de 7 millions d'euros.

Ces aides bénéficient indirectement aussi aux professionnels du tourisme des territoires. L'annonce brutale et tardive du désengagement de l'État (représentant 3,5 millions d'euros en 2020 de financement) sur cette opération met en péril la reconduite de cette opération à l'été 2021. 

Vacances pour tous

"D'autant qu'à quelques jours des élections régionales et départementales, nos collectivités n'ont plus aucune possibilité de délibérer avant plusieurs semaines. Comment le Président de la République peut-il annoncer un " plan de reconquête " pour le tourisme de plus de 15 milliards et renoncer au soutien des familles les plus démunies ? Nous nous engageons pour notre part à défendre le droit au départ en vacances pour tous. L'Etat doit revenir sur sa décision ! "", conclut Sandrine Derville.

0 commentaires
Envoyer un commentaire