Limoges 14° C
dimanche 16 mai

La grande distribution friande d'aliments bio (Dossier spécial bio)

12h00 - 15 avril 2021
La grande distribution friande d'aliments bio (Dossier spécial bio)
Les rayons épicerie sucrée et salée font toujours figure de poids lourds (© Piman Khrutmuang - stock.adobe.com) - ©

55 % des produits alimentaires bio sont désormais vendus dans les enseignes de grande distribution. Une part de marché qui a nettement grossi depuis cinq ans.

Les produits issus de l'agriculture biologique ont le vent en poupe. Les chiffres en témoignent : 6 % des achats alimentaires des Français sont bio, ce qui représente 174 € par habitant et par an, soit trois fois plus qu'il y a dix ans.

Estimé à 12 milliards d'euros en 2019, le marché reflète une accélération de la consommation de produits bio qui a doublé en cinq ans.

+20 % de croissance

C'est la grande distribution qui croque la plus grosse part du gâteau bio en captant 55 % du marché, suivie par les magasins spécialisés (28 %), la vente directe (11 %) et les petits commerces (6 %). Son chiffre d'affaires est passé de 3,5 milliards d'euros en 2016 à 6,2 milliards en 2019 avec un rythme de croissance moyen de 20 %.

Vente directe

Les ventes de produits bio suivent la tendance générale en progressant dans l'e-commerce et le hard discount. Elles marchent très fort dans les supérettes, réseau de proximité des enseignes de la grande distribution, alors que les hypermarchés et supermarchés connaissent un léger recul. Celui-ci s'est confirmé en 2020 avec la crise sanitaire. Selon le baromètre de l'Agence bio, « la grande surface reste le canal d'achat de produits bio le plus utilisé mais à 74 % contre 77 %, délaissée au profit de la vente directe auprès des producteurs locaux. Un consommateur sur dix n'est pas retourné acheter des produits bio en GMS après le confinement ».

Surgelés et bières

Les surgelés sont les produits bio dont les ventes progressent le plus (+31 %) dans la grande distribution (enseignes spécialisées comprises) avec un succès marqué pour les sorbets et les glaces en vrac, les légumes et les pizzas. Les bières (+24 %) et les œufs (+22 %) font également preuve d'une croissance soutenue, avec les produits laitiers (+18 %), notamment le fromage. Les rayons épicerie sucrée et salée font toujours figure de poids lourds, affichant un chiffre d'affaires de 2,2 milliards d'euros, soit 67 % des parts de marché de l'alimentation bio.

Marges

Pour l'heure, la grande distribution n'est pas en position dominante par rapport aux autres circuits de vente en ce qui concerne la boulangerie, le vin et le rayon primeur sur lequel une enquête de l'UFC-Que choisir l'a épinglée en 2019, constatant des marges 75 % plus élevées sur le bio que sur les autres fruits et légumes.

0 commentaires
Envoyer un commentaire