Limoges 6° C
vendredi 04 décembre

« Cindycore Propaganda », le nouvel album de Crawford

14h00 - 02 novembre 2020
« Cindycore Propaganda », le nouvel album de Crawford
Le Cindycore est un mélange de métal hardcore, rock, pop, rap et trapchanté en français. - ©

Disponible à partir du 27 octobre, « Cindycore Propaganda » propose de découvrir un style de musique : le Cindycore. L'album se divise en 11 titres purement cindycore et 12 titres purement hip-hop.

Le Cindycore, mélange de métal hardcore, rock, pop, rap et trap chanté en français, se retrouve dans le nouvel opus « Cindycore Propaganda » de Crawford.

Après avoir dans un premier temps célébré sa ville et les musiciens qui la composent (Mogeli), ce rejeton du rock et du rap des 90's, propose de partager son lifestyle fait de fêtes, de vacances arrosées et autres fictions drôles et décalées (« Summer Trip », « La Hollande Classique », « Maliboule Beach », « Les Streumons du Placard », « Payday »). Il fait part aussi de ses coups de gueule (« Amateur », « Deus Ex »), et de ses réflexions désabusées sur le monde (« PTP2C », « Rien De Grave », « Petite Fleur »). Enfin, il explore également une part plus sombre avec les titres « Le Sens De La Folie » et « Ceux Qui Restent ». Cet album est le fruit de nombreuses collaborations : la voix acérée de Lydie, le rappeur limougeaud Peter, Dekay de Périgueux, le beatmaker Kr!lla entre autres et surtout le rappeur français James Delleck.

Formé en 2014, Crawford est un groupe limougeaud de cindycore, qui a souhaité rendre hommage à une des plus illustres représentantes des années 90, la délicieuse Cindy du même nom.

Composé d'un power trio : guitare (Romain Delettre, dit « Rom1 »), basse (Benjamin Coly, dit « Papa Ben »), batterie (Lionel Valenti, dit « Yolo ») et d'un chanteur/rappeur/hurleur (Cyril Dagiral, dit « Dagi »), Crawford renforce progressivement son équipe avec un technicien son, un réalisateur de clips et un photographe. Les quatre musiciens puisent leur inspiration dans des groupes comme Deftones, Rage Against The Machine, Glassjaw ou encore Cypress Hill, NTM et bien sûr des groupes de la Team Nowhere (Enhancer, Pleymo...). À l'instar de ces derniers, le quatuor écrit ses textes principalement en français.

0 commentaires
Envoyer un commentaire