Limoges 26° C
mercredi 24 juillet

Trois spectacles à La Mégisserie

17h00 - 06 février 2024 - par Info Haute-Vienne
Trois spectacles à La Mégisserie
Dans Le Chant du père, la comédienne Hatice Ozer rend hommage à son père Yavuz (© Arnaud Bertereau)

Trois spectacles de théâtre sont programmés par la Mégisserie de Saint-Junien en février : Tenir debout le 8 février, Le Chant du père le 13 février et A mon frère le 16 février.

Dans Tenir debout, Suzanne de Baecque a infiltré le concours de Miss Poitou-Charentes en se portant candidate pour comprendre, loin des clichés, pourquoi les femmes d'aujourd'hui ont envie de participer à un concours de beauté. Elles ont confié leurs motivations parfois joyeuses, parfois bouleversantes. Un mélange de rêveries fleur bleue, d'aliénation à des codes machistes et de revanche sur la vie. Mais il est aussi et surtout question de libération, d'une façon de se réapproprier son propre corps et de s'émanciper.

La comédienne Hatice Ozer rend hommage à son père Yavuz, musicien. Ils livrent sur scène, en turc et en français, parlés ou chantés, des fragments de leur vie, des galères de papiers aux désastres des conflits armés. Hatice raconte des histoires entendues depuis sa plus tendre enfance en appliquant le principe de son père : « Pour bien raconter les histoires, il faut mélanger 60 % de vérité, 30 % de mensonge et 10 % de pur mystère ». Par le théâtre et la musique, Le Chant du père vient rapprocher délicatement deux êtres, deux générations, dans un cabaret oriental intime.

Parcourant 40 années et quelques milliers de kilomètres, Simon Falguières et la compagnie Le K retracent, dans À mon frère, la vie de Pierre Dac. Tout dans la vie de l'inventeur du « Schmilblick » contribue à en faire un héros dramatique ! Simon Falguières et son équipe nous plongent au cœur de grands événements historiques. Ce spectacle est proposé en « hors-les-murs » à la maison de temps libre de Rochechouart.

Réservations à La Mégisserie, par téléphone au 05.55.02.87.98 ou en ligne sur la-megisserie.fr

0 commentaires
Envoyer un commentaire