Limoges 8° C
vendredi 01 mars

Crise économique et fascisme...

07h00 - 26 octobre 2023 - par Info Haute-Vienne
Crise économique et fascisme...
1932-2023 : quelles sont les correspondances entre les époques ? (© Charles Meillat)

La Luzège Festival en Corrèze et Champ Libre de Saint-Junien seront sur les planches du Théâtre de l'Union à Limoges pour créer les premières représentations de Foi Amour Espérance.

Munich, 1932. Une société qui sombre dans la misère. Où l'inflation, le nationalisme, le mépris social se font une place grandissante, dans les discours privés comme dans les médias. Elisabeth cherche du travail. Pour cela, il lui faut acheter une carte de représentant. Alors elle décide de vendre, à l'avance, son corps à l'Institut d'anatomie. Ödön von Horvath écrit Foi Amour Espérance à partir d'un fait réel. Avec une distance amusée, presque cynique, il analyse le langage et le comportement d'un peuple lorsqu'un pays bascule dans la crise économique, juste avant l'abandon du pouvoir aux fascistes. Il s'intéresse au sort des femmes et des hommes ordinaires, à ce que la vie politique et économique inflige à leurs trajectoires de vie. France, 2023. L'équipe du spectacle s'installe à une grande table pour travailler sur Foi Amour Espérance, et interroger les liens avec notre époque. « Une partie du public nous rejoint au plateau. Ce groupe fait partie du décor du spectacle, et partage notre recherche au plus près. La pièce est entrecoupée de moments de dramaturgie, pour expliquer le contexte historique, et le lier à l'actualité : les scènes qui pourraient se dérouler aujourd'hui, les phrases qu'on a l'impression d'entendre à nouveau, les correspondances entre les époques ». Et on regarde l'Histoire, celle des grands mais aussi celle des petits, pour se regarder nous-mêmes. Cette société qu'écrit Horvath, ça pourrait être la nôtre. Presque un siècle après, on en est où ? Où va-t-on ?

Mercredi 8 à 20h et jeudi 9 novembre à 19h. Renseignements/billetterie : 05.55.79.90.00 et www.theatre-union.fr

0 commentaires
Envoyer un commentaire