Limoges 26° C
mercredi 24 juillet

Rencontres ciné : les aléas de la vie

20h00 - 10 octobre 2023 - par Info Haute-Vienne
Rencontres ciné : les aléas de la vie
La vie de ma mère : Agnès Jaoui et William Lebghil

Passée la vilaine déconvenue inaugurale - l'absence inqualifiable du binôme Toledano-Nakache le 7 octobre - les 8es Rencontres cinématographiques de Limoges ont, au regard de la qualité de la programmation, su trouver leur public. Le Pion du Général, The Old Oak et Paternel n'y sont pas étrangers

La fête se poursuit jusqu'au lundi 16 (bonus avec The Chase, moyen métrage du Limougeaud Théo Brocard sur le rappeur new yorkais Jay Six). À ne pas manquer, ce mardi 10, Simple comme Sylvain de la Québécoise Monia Chokri, et, tourné à Limoges et Lubersac avec Lambert Wilson en néo-rural, 5 hectares d'Emilie Deleuze, présente à 20h30 au Grand Écrans Centre. Petite sélection, sachant que Second tour de Dupontel et L'Abbé Pierre de Frédéric Tellier, succès assurés, sont hors concours...

SÉLECTION

Le Plongeur, du Québécois Francis Leclerc, fils de Félix Leclerc, avec Henri Picard, Joan Hart, Charles-Aubey Houde : Stéphane, 19 ans, rêve de devenir illustrateur, mais accro aux jeux, il part en vrille... Un job de plongeur dans une trattoria se présente comme une bouée... (jeudi 12 à 17h45 au Lido)

La Vie de ma mère, de Julien Carpentier avec Agnès Jaoui, William Lebghil, Salif Cissé : fleuriste sans histoires, Pierre voit sa vie chamboulée par la réapparition de sa mère, une femme soignée pour des troubles bipolaires, échappée de la clinique où elle a été hospitalisée. Des retrouvailles explosives, émouvantes et drôles... (jeudi 12 à 20h30 à Ester, en présence du réalisateur)

Avant que les flammes ne s'éteignent, de Medhi Fikri (ancien chroniqueur police-justice à L'Humanité), avec Camélia Jordana, Sofian Khammes, Sofiane Zermani : la mort d'un enfant lors d'une intervention policière met le feu à la cité et en péril l'équilibre d'une famille ; le tournage de ce film-choc en 2022 aura anticipé les émeutes de l'été 2023 (vendredi 13 à 18h au Centre). Autre film sociétal : Bâtiment 5, de Ladj Ly, avec Alexis Manenti, Anta Diaw, Jeanne Balibar (samedi 14 à 18h au Centre).

Ma France à moi, de Benoît Cohen, adapté de son récit autobiographique Mohammad, ma mère et moi, avec Fanny Ardant, Nawid Elham, Pierre Deladonchamps, Suzy Bemba : femme seule, France s'engage auprès d'une association pour, sans en informer son fils, accueillir un jeune migrant afghan dont le rêve est de faire Sciences-Po. Improbable trio... (vendredi 13 à 20h30 à Ester, en présence du réalisateur et de Nawid Elham)

Le Temps d'aimer (Grand prix du Festival du Film Francophone), le quatrième long métrage de la créatrice du festival du moyen métrage de Brive Katell Quillévéré interpelle sa propre histoire familiale, avec Anaïs Demoustier et Vincent Lacoste : 1947, sur une plage bretonne, Madeleine, mère d'un garçonnet et serveuse dans un restaurant, rencontre François, étudiant aisé et cultivé ; deux histoires alambiquées qui pourraient ne plus faire qu'une... (dimanche 15 à 19h à Ester)

Mention à Rien à perdre, de la grande reporter et documentariste Delphine Deloget, avec Virginie Efira (samedi 14 à 20h30 au Centre).

Infos et réservations : www.grandecran.fr ou l'application Grand Écrans. Tarif unique : 6€/la séance.

0 commentaires
Envoyer un commentaire