Limoges 7° C
mercredi 01 février

Notre coeur lui dit je t'aime... en duo

21h55 - 06 décembre 2022
Notre coeur lui dit je t'aime... en duo
Frédéric François a composé des duos touchant toutes les générations

Avec plus de 500 chansons à son actif, Frédéric François revient pour une tournée avec un album en duo. Il sera en concert à l'Opéra Théâtre de Limoges le 11 décembre à 15 heures. Interview du chanteur sicilien, chouchou du public français.

Comment est née l'idée de cet album En duo, sorti au mois de mars ?

Avec Bénabar, nous étions tous les deux invités sur une radio. À l'époque, nous étions numéro 1 ex aequo au hit-parade (N.D.L.R. : avec La Liberté d'aimer pour Frédéric François). Lors de l'émission, il confie qu'il m'apprécie et connaît mes chansons par cœur. Certainement que dans la famille de Bruno (N.D.L.R. : le prénom de Bénabar), on chantait Je t'aime à l'italienne car il souhaitait un duo sur ce titre ! L'idée est née ainsi. Nous avons contacté les autres artistes, chacun a choisi sa chanson.

Les artistes, qui forment ces duos, s'illustrent dans un répertoire très éclectique, de l'opéra à la variété voire la nouvelle scène française ? Et surtout ce sont des chanteurs qui touchent toutes les générations...

C'est un album qui réunit 19 amis avec des chansons étant ou ayant été des repères dans la vie des gens. J'ai un duo avec Roberto Alagna, Amaury Vassili, Laurent Voulzy, Michèle Torr, Dave, Liane Foly ou encore Jean-Baptiste Guégan (N.D.L.R. : la voix de Johnny Hallyday), mais aussi Magalie Vaé, Mario Barravecchia, Elsa Esnoult... J'ai voulu tendre la main à ces artistes plus « jeunes » bourrés de talent. Tous ces duos prouvent que mes chansons se transmettent de génération en génération.

Dans cet album, vous reprenez vos tubes comme Je t'aime à l'italienne et Mon cœur te dit je t'aime, mais également des chansons populaires italiennes telles que O sole mio, Volare, Dicitencello vuje ?J'ai chanté ces chansons dans ma carrière, notamment en 1995 sur l'album Les plus grandes chansons napolitaines, pour rendre hommage à mon père qui n'était plus là. J'ai repris les chansons qu'il me chantait quand j'étais enfant et adolescent.

Une version collector de cet opus va sortir d'ici quelques jours, juste avant les fêtes de fin d'année. Que va-t-on y trouver ?

Outre le CD, la version collector comprend un poster géant, une photo dédicacée, une photo sur laquelle je souhaite les vœux de Noël et du Nouvel An à mes fans, ainsi qu'une nouvelle version de Petit Papa Noël.

À la suite de votre rencontre avec Elsa Esnoult, qui interprète Fanny dans Les mystères de l'amour, on vous a sollicité pour jouer votre propre rôle dans la série en avril dernier. Aimeriez-vous rajouter une corde à votre arc avec la comédie ?

Beaucoup de gens me disent que j'ai « une gueule terrible », que je pourrais jouer dans des films. Je me dis pourquoi pas un jour ? Nombre de chanteurs, dont entre autres Aznavour, ont fait du cinéma. Aujourd'hui, chanson et cinéma peuvent se mêler et s'entremêler.

Avec plus de 50 ans de carrière et plus de 500 chansons, quand vous remontez sur scène, l'émotion est-elle toujours intacte ?

Je me réjouis toujours de chanter pour le public avec la même émotion. J'y mets tout mon cœur. Après le concert, je suis comme un boxeur : sur les rotules. J'essaie de donner le meilleur de moi-même. En général, les spectacles en tournée sont identiques à celui de l'Olympia. Les spectateurs chantent, dansent... Toutefois, je dois vous avouer que les quinze premières secondes quand j'arrive sur scène, j'ai encore le trac, le cœur qui bat la chamade. J'attends la fin de la première chanson avec les applaudissements et... c'est parti !

0 commentaires
Envoyer un commentaire