Limoges 3° C
samedi 27 novembre

Éclats d'Émail : quand le jazz se dévore

07h00 - 03 novembre 2021
Éclats d'Émail : quand le jazz se dévore
Amazing Keystone Big Band rendra hommage à Ella Fitzgerald - ©

Encore une programmation alléchante... Du 11 au 21 novembre, le Festival Éclats d'Émail met les petits plats dans les grands.

Une programmation à savourer avec délectation et sans modération. Cette année encore, Éclats d'Émail a trouvé une succulente recette avec de bons ingrédients en émulsionnant de grands noms du jazz et des artistes en devenir. Des mets à consommer à tous les moments de la journée.

Au petit-déjeuner

Presque à potron-minet, diront certains, puisque qu'il faudra être à 6 h 45 à l'IF le 13 novembre pour écouter Abdallah Abozekry. Pour ceux qui ne se lèvent pas avec le soleil, Simon Denizart sera à... 9 heures le 20 novembre à la Bfm centrale.

Au goûter

Peut-être un peu en avance sur le traditionnel horaire du goûter, Silvia Ribeiro Ferreira & Lorenzo Naccarato se produiront le 13 novembre à 15 heures à la Bfm de Beubreuil. Le 14 novembre à 17 heures, le concert de Sandra Nkaké se déroulera au CCM Jean-Gagnant. Dust-A-Mond Trio animera la Bfm de l'Aurence, le 19 novembre à 17 heures.

Enfin, Amazing Keystone clôturera cette édition le dimanche 21 novembre à 17 heures à l'Opéra. Le pianiste Fred Nardin, le saxophoniste Jon Boutellier, le tromboniste Bastien Ballaz et le trompettiste David Enhco assurent la direction et les arrangements de cet incroyable big band. Récompensés d'une Victoire du jazz dans la catégorie « Groupe de l'année » en 2018, ils reviennent en 2020 avec un album hommage à Ella Fitzgerald, « We love Ella ».

Au dîner

Parce qu'il en faut pour tous les goûts, les rendez-vous à 20 heures à l'Opéra sont éclectiques, avec Kellylee Evans pour le concert d'ouverture du 11 novembre, mêlant ses propres compositions et quelques standards revisités. On retrouvera également James Carter Organ Trio (12 novembre), JP Bimeni & The Blackbelts (13 novembre), Juliette Deschamps & Paul Lay (18 novembre), Brad Mehldau Trio (19 novembre), Erik Truffaz (20 novembre). Changement de lieu mais toujours en soirée à 20 heures, avec le Gaspard Guerre Quartet au CCM Jean-Gagnant (15 novembre). Le Théâtre de l'Union prend également part au festival avec M.O.M., Yaron Herman Solo et Jî Drû (respectivement les 16, 17 et 18 novembre)

Pousse-dîners

Les « pousse-dîners » (clin d'œil au « pousse-café ») ont lieu au jazz club officiel du festival, à l'Ambassade de 22 h 30 à plus de minuit. Ce haut lieu des soirées limougeaudes accueillera Misc (12 novembre), Lioness Shape (13 novembre), Naë (18 novembre), 112 Brass Band (19 novembre), Blaxbird (20 novembre).

Grignotage

Les rencontres et animations autour du festival renforcent, dynamisent et permettent une ouverture considérable sur tous les publics, comme « Les nouveaux talents du jazz en Nouvelle-Aquitaine », qui a lieu le 17 novembre ainsi que cinq expositions.

Amuse-bouche

Le film-documentaire « Le jazz leur est tombé sur la tête » est écrit et réalisé Anne-Laure Lemancel (une Limougeaude expatriée à Paris) et Nicolas Devienne. Aux confins du Gers, un village de 1 300 âmes résiste encore et toujours à l'isolement. Depuis 42 étés, les habitants portent à bout de bras, et avec tout leur cœur, Jazz in Marciac. Mais cet événement mythique fait face à un avenir incertain. Guitou, Serge et Michel vont bientôt prendre leur retraite... de bénévoles ! Qu'adviendra-t-il alors de l'aventure ?

Programme détaillé et billetterie : www.eclatsdemail.com

0 commentaires
Envoyer un commentaire