Limoges 14° C
dimanche 16 mai

Alexandra McIntosh à la direction du CIAP

08h20 - 07 avril 2021
Alexandra McIntosh à la direction du CIAP
- ©

Alexandra McIntosh a été nommée à la direction du CIAP de l'Ile de Vassivière, par Vincent Speller, président de l'association du Centre international d'art et du paysage, et le conseil d'administration.

Depuis 2015, Alexandra McIntosh était directrice /conservatrice du Fogo Island Arts (FIA), organisme international dédié à l'art contemporain sur l'Ile de Fogo, Terre-Neuve, Canada.

En collaboration avec Nicolaus Schafhausen, elle y a développé un programme de résidences d'artistes, d'expositions et événements, de commandes d'œuvres et de publications, ainsi que des partenariats stratégiques. Au FIA, elle compte à son actif la création d'une série de films mettant en relation nature et société, un projet partenarial de résidence d'écriture, et des commandes d'œuvres et expositions avec des artistes tels qu'Abbas Akhavan, Wilfrid Almendra, Marlene Creates, Shezad Dawood, Ieva Epnere, Edgar Leciejewski, Jumana Manna, Isa Melsheimer ou encore Augustas Serapinas. Coéditrice des publications de Fogo Island Arts (FIA/Sternberg Press), elle a également contribué à des articles sur l'art et l'architecture. Avant de rejoindre le FIA, Alexandra McIntosh a été conservatrice à la Illingworth Kerr Gallery (IKG) à Calgary (Alberta, Canada), et gestionnaire de programme du département des arts visuels au Centre des arts de Banff. Originaire de Montréal, elle a été coordonnatrice des projets spéciaux et des affaires culturelles à l'Université Concordia, et éditrice du CCA en ligne, au Centre Canadien d'Architecture. Diplômée en histoire de l'art et arts plastiques à l'Université Concordia et en histoire et théorie de l'architecture à l'Université McGill (Montréal), elle est également membre du collectif d'artistes Centre de recherche urbaine de Montréal (CRUM).

SON PROJET

Le projet d'Alexandra McIntosh pour le Centre international d'art et du paysage, intitulé " Situer le paysage ", propose une exploration des relations entre l'humain et l'environnement, et s'articule au travers d'une recherche innovante autant artistique que scientifique.

Élaboré à travers des résidences, des expositions, des commandes d'œuvres ainsi que le développement de partenariats et des initiatives de médiation avec le public, il évoluera du local et du régional pour s'étendre jusqu'au national et à l'international.

AXES DE RECHERCHE

Ses axes de recherche situeront de plain-pied le Centre d'art au cœur des enjeux du monde d'aujourd'hui en questionnant des idées telles que les relations multivalentes entre la nature et la société, les paysages modifiés, l'extraction des ressources et les changements climatiques, la sécurité alimentaire et l'agriculture durable, la contamination comme instigateur de diversité, les intelligences locales des humains et des non-humains, les pratiques communautaires d'auto-gouvernance, et la capacité de l'art et de l'architecture à initier le changement social.

TISSU LOCAL

" Situer le paysage " sera profondément ancré dans le tissu local et le paysage de l'Ile de Vassivière, tout en forgeant des liens et des collaborations, nonobstant les frontières locales, régionales, nationales ou internationales, à la fois par sa programmation et le développement de réseaux que par son interrogation des enjeux critiques du monde aujourd'hui.

Rassemblant un large éventail de pratiques et de recherches artistiques et scientifiques, le projet vise à faire circuler les idées entre l'art, la collectivité, l'expertise scientifique et les formes traditionnelles de savoir en les rendant accessibles à toutes et à tous.

0 commentaires
Envoyer un commentaire