Limoges 20° C
dimanche 19 mai

« FEE » de la joie, de la couleur, de l'émotion

19h50 - 23 octobre 2023 - par Info Haute-Vienne
« FEE » de la joie, de la couleur, de l'émotion
Steve Coleman (© John D. & Catherine T. Mac Arthur Foundation)

Du 16 au 26 novembre se déroule Éclats d'Émail. Cette 18e édition propose un programme, comme à son habitude, riche et éclectique avec du peps, de la douceur, du rythme... Bref, tout ce qu'on aime.

Impossible de mettre ici toute la programmation de cette édition 2023. Alors avec Jean-Michel Leygonie, le directeur artistique (cf. son interview ci-contre), nous avons choisi de faire une sélection. Certes un poil « personnelle » mais surtout qui reflète toute la richesse d'Éclats d'Émail.

KAZ HAWKINS

Quand elle chante, Kaz Hawkins nous embarque dans son univers pluriel, coloré, des mots simples pour dire des émotions fortes, un univers artistique à la hauteur de sa personnalité, attachante et libre. Cette année 2023 voit Kaz Hawkins fêter ses 50 ans, un âge qu'elle n'aurait jamais cru atteindre. Elle tenait donc à faire de cette année une grande fête, un évènement exceptionnel dans une vie exceptionnelle. Et quoi de plus exceptionnel que la sortie de son nouvel album avec de toutes nouvelles compositions ? C'est ainsi que Until We Meet Again voit le jour, un album à l'image de sa créatrice, empli de couleurs vives et d'ondes positives, tournée vers les autres pour les aider à trouver la force de lutter et de survivre. Une œuvre inclassable où se côtoient ballades émouvantes, chants gospel, soli de guitare rock, et même des sons irlandais. Le regard fermement tourné vers un avenir plein de promesses, Kaz Hawkins entame ce nouveau chapitre dans un grand rire, pétillant comme sa musique. Une ouverture de festival « jaune banane » comme on les aime.

(Jeudi 16 novembre à 20h30 à l'Opéra)

LAURENT BARDAINNE

Saxophoniste du Supersonic de Thomas de Pourquery, cofondateur de Poni Hoax et de Limousine, qui a aussi bien travaillé aux côtés d'Etienne Jaumet ou de Julien Doré, Laurent Bardainne présente son nouvel album : Hymne au soleil. Dans une jungle riche de grooves cuivrés et de mélodies captivantes, l'esprit funk croise la soul des années 70's et le jazz. Le souffle optimiste du saxophone ténor au son direct et généreux convoque le spectre de Pharoah Sanders.

Avec sa crew composée d'Arnaud Roulin (orgue Hammond), de Sylvain Daniel (basse), de Philippe Gleizes (batterie) et de Roger Raspail (percussions), Laurent Bardainne continue de nous emmener loin de cette atmosphère anxiogène actuelle. C'est notamment le cas pour Destination Danger et Combly Family qui sont de parfaites illustrations de ces rayons de soleil qui parcourent dans nos oreilles curieuses. 

(Vendredi 17 novembre à 20h à l'Opéra)

MANGANE

Mangane, une voix hors du commun où tonalité et accent nous embarquent immédiatement, en Afrique certes, mais bien au-delà. Une voix qui crée dans notre esprit un décor de rêves, un espace de jeu, de sagesse intérieure, un territoire de sourires. 2022, à l'occasion du 17e Festival Éclats D'Émail Jazz Édition, tout un travail de création avait été mené tout au long de l'année pour aboutir à un concert exceptionnel.

Automne 2023, sortie de l'album Zoom Zemmatt sur le Label Laborie Jazz, seconde étape. Cette fois-ci, la découverte n'a plus de frontière et la matière va pouvoir se diffuser au rythme de la lumière. La scène de l'Opéra de Limoges s'inscrit dans la suite logique de ce processus de création et d'aboutissement exceptionnel, avant la route des festivals, salles et autres théâtres en France et à l'international. 

(Samedi 18 novembre à 20h à l'Opéra)

STEVE COLEMAN

Dans la lignée des grands musiciens afro-américains, Steve Coleman transcende les frontières du jazz. Saxophoniste, compositeur et artiste exceptionnel, curieux de tout, fédérateur depuis plus de vingt ans d'une œuvre foisonnante, hors catégorie, il est avant tout passionné de recherche sonore, capable de s'associer à la scène hip-hop comme de fréquenter l'Ircam.

Considéré comme l'un des musiciens les plus influents de sa génération et l'un des saxophonistes les plus important des trente dernières années, Steve Coleman a, depuis les débuts de sa carrière, suivi sa propre voie, refusant les étiquettes de styles et de genre. Imprégné de Charlie Parker tout autant que d'Ornette Coleman, il s'est imposé comme l'une des voix les plus singulières du saxophone jazz. Co-fondateur au milieu des années 1980 du mouvement M-BASE, où l'intelligence soul croisait la recherche, sa conception de l'harmonie, son travail des rythmiques, ainsi que son intégration du funk et du hip-hop ont influencé un grand nombre de groupes actuels et fait de lui un musicien incontournable.

(Dimanche 19 novembre à 17h à la Maison des arts et de la danse - ex-CCM Jean-Moulin)

SÉBASTIEN FARGE

Curieux, passionné par son instrument, son histoire, conseiller pour Maugein, la dernière manufacture française d'accordéon, travailleur et compositeur sans relâche, Sébastien Farge a mûri cette ouverture au jazz et aux musiques improvisées.

Il y a encore quelques mois, lors de la conception et de l'écriture d'Origines, Sébastien Farge avait au plus profond de lui, ce sentiment et cette volonté de rassembler tout ce qui est en lui pour rendre, et donner, à l'accordéon de nouveaux titres à conquérir, l'affirmation de la beauté de cet instrument et des sons produits. Son avancée dans cette esthétique musicale l'a confronté et l'a conforté aux regards et aux oreilles de personnalités fortes, Sylvain Luc, Bernard Cavanna, Roland Romanelli... Une voix se dessine désormais, une réalité et un constat, celle d'une mécanique complexe au service des plus belles émotions par un jeu d'écriture et un toucher exceptionnel. Fin 2022, Jazz Magazine le consacrait parmi les 3 meilleurs accordéonistes avec Vincent Peirani et Lionel Suarez.

(Mardi 21 novembre à 20h au CCM Jean-Gagnant)

BERTRAND BELIN

Pour son septième album Tambour Vision, on retrouve le dispositif musical cher à Belin : des thèmes simples, répétés, accrocheurs et des variations que seules les écoutes attentives et successives dévoilent. Désireux toutefois de proposer quelque chose de nouveau, le Breton a troqué la minéralité rugueuse de Persona pour un univers synthétique, où les boîtes à rythme, les synthés, parfois les cuivres, dessinent une douce atmosphère électronique qui invite aux mouvements de tête et de bras.

Mais attention, Tambour Vision n'est pas ce petit disque pop-électro qui vous fera passer le temps jusqu'à la Côte d'Azur ou le Pays basque. Car comme toujours chez Belin, la musique n'est là que pour servir une voix (toujours aussi mystérieuse et sensuelle) mais surtout des textes, ciselés, débarrassés du gras, taillés à l'os.

(Jeudi 23 novembre à 20h à l'Opéra)

Découvrez la suite de la programmation dans notre prochaine édition.

Programme complet et lien billetterie : www.eclatsdemail.com

0 commentaires
Envoyer un commentaire