Limoges 7° C
mardi 05 mars

Vélo : la passion du guidon (supplément spécial Tour de France)

07h20 - 28 juin 2023 - par Info Haute-Vienne
Vélo : la passion du guidon (supplément spécial Tour de France)
Francis Sarnecki et Stephen Roche

Francis Sarnecki est un passionné de cyclisme. Celui qui ne compte ni ses heures, ni les kilomètres pour rencontrer un coureur ou obtenir une pièce rare.

Les néophytes ne peuvent pas comprendre. Mais pour les passionnés, quel que soit le domaine, les propos de Francis Sarnecki sont tout à fait logiques : " Les 8 et 9 juillet, toute la journée, je serai à Limoges et à Saint-Léonard. Je suis obligé ".

Âgé de 51 ans, ce Berrichon d'origine, assureur à Bellac, est surtout connu pour sa collection d'objets liés au cyclisme.

Déjà adolescent, il pratique le vélo de route et est classé 8e en première catégorie à 21-22 ans. Même s'il a dû arrêter en raison d'obligations familiales, il avoue lucide : " Je savais que je ne serais pas un champion. Je n'avais pas le potentiel pour aller au-dessus de la première catégorie ".

En 1995, il passe son diplôme d'État pour être coach vélo. Il devient second de Guy Dubois, conseiller technique régional pour la région Centre, et s'occupe de Nicolas Vogondy quand il était chez les amateurs, qui par la suite a décroché trois titres de champion de France. Il cesse cette activité pour se consacrer à sa famille, à Laurianne, aujourd'hui 17 ans, et son frère Corentin, 22 ans, qui a hérité de l'amour du vélo de ses parents.

1898

Francis Sarnecki possède des collections époustouflantes, extraordinaires, incroyables… Les qualificatifs manquent un peu ! En 1984, il achète son premier livre, une biographie de Francesco Moser, qu'il a réussi à faire dédicacer en 2022 en lui rendant visite sur son exploitation viticole à Trente en Italie. " Pour l'heure, j'ai 8 000 journaux, dont le plus ancien date du 1er avril 1898 : La vie au grand air était un journal sportif national. J'ai également 8 000 cartes postales de cyclistes français et étrangers dont 3 500 dédicacées. Je n'hésite pas à aller sur les courses, ou lors des présentations la veille. En 2004, sur le Paris-Roubaix, j'en ai eu 166. Je guette aussi les manifestations comme, samedi 17 juin dernier, la présentation à Panazol de la biographie de Luc Leblanc, en présence notamment de Stephen Roche. Enfin, j'ai 22 maillots dédicacés et encadrés. Il m'en reste 35 dont je dois m'occuper car c'est moi qui fais les cadres. Le prochain sera d'ailleurs celui de Stephen Roche ", énumère-t-il.

Et, il ne ménage pas ses efforts pour récupérer une signature telle celle de Raphaël Géminiani, âgé de 98 ans, qui a terminé deuxième au Tour de France en 1951, actuellement résident d'une maison de retraite à Pérignat-sur-Allier. Après avoir téléphoné à l'établissement, qui lui a confirmé la présence du champion, il a envoyé un pli avec des photos, une enveloppe timbrée pour le retour et… un marqueur. Une organisation bien rodée !

Quelques pièces font sa fierté : un maillot de Francesco Moser, de Bernard Hinault (Renault 1980), de Stephen Roche (son premier : Peugeot 1981), de Giuseppe Saronni (champion du monde 1982) et de Roger De Vlaeminck (Brooklyn 1975) ; ainsi qu'une carte postale remportée aux enchères en 2018-2019 de Fausto Coppi. D'ailleurs, il a déjà visité à plusieurs reprises sa maison natale à Castellania en Italie et est allé se recueillir sur sa tombe. " Un jour, j'espère pouvoir créer un musée, le plus beau des musées de France ", lance-t-il.

TOUR DE FRANCE

Point d'orgue pour ce passionné : le Tour de France qui symbolise " la France qui va bien, avec les familles au bord de la route ". Sa priorité pour cette 110e édition ? Aller d'hôtel en hôtel à Limoges pour trouver Wout van Aert (maillot vert 2022) et lui faire dédicacer son maillot de champion de Belgique. Le lendemain, au comble du bonheur, il sera dans la voiture d'une équipe pour suivre l'étape Saint-Léonard-puy de Dôme et reviendra avec une navette. Son chouchou est Tadej Pogačar : " Il a une revanche à prendre. J'aime son tempérament de guerrier. Il a eu une année 2023 de très haut niveau, avec un début d'année à la Eddy Merckx ".

0 commentaires
Envoyer un commentaire