Limoges 20° C
vendredi 21 juin

Us Nantiat Compreignac : le pari gagnant de la formation des jeunes

07h00 - 05 avril 2023 - par Info Haute-Vienne
Us Nantiat Compreignac : le pari gagnant de la formation des jeunes
Les défenseurs doivent gêner les tirs des attaquants

L'Us Nantiat Compreignac handball est un club rural un peu particulier, puisqu'il ne dispose d'aucune équipe sénior. Un virage opéré il y a 10 ans pour assurer la survie du club et offrir une pratique sportive aux enfants du village.

Chaque vendredi soir, le gymnase de Nantiat résonne de nombreux cris d'enfants. Entre 18 et 20 heures, près d'une centaine de 3 à 9 ans s'initient au handball. « À l'origine, ce club rassemblait des copains désireux de pratiquer leur sport favori, mais au fil du temps, l'âge et le rythme de nos vies professionnelle ou familiale nous ont éloignés des terrains. Pour sauver le club, j'ai proposé de créer une section baby hand. Le succès a été immédiat, puisque dès la première année, 17 enfants s'y sont inscrits », se souvient Alexandre Faurie, l'actuel président.

Avant la crise sanitaire, le club a ainsi compté jusqu'à 140 licenciés, répartis dans le baby et l'école de hand, et cinq équipes de U11 à U15. Le club attire les enfants d'une quinzaine de communes du nord du département. À cet âge, ils passent souvent d'un sport à l'autre, au gré des affinités qu'ils peuvent avoir avec leurs camarades. Ceux qui poursuivent dans la discipline peuvent donc s'épanouir au sein du club durant toute leur scolarité au collège local. « Lorsqu'ils entrent au lycée, nos licenciés s'intègrent sans difficulté dans les équipes des clubs de Limoges, car ils ont un bon niveau. Il y a trois ans, nous avions une équipe qui évoluait en championnat de France des moins de 17 ans. Certaines des filles de cette équipe jouent aujourd'hui dans l'équipe de NF2 du Limoges Hand 87 », se réjouit le président.

ENCADRANTS FORMÉS

Le club souhaite renforcer la qualité de sa formation afin de fidéliser ses jeunes joueurs dans l'espoir de susciter des vocations pour prendre la relève des dirigeants actuels, qui peuvent aussi compter sur l'implication de nombreux parents. « Chaque année, nous envoyons nos entraîneurs bénévoles en recyclage dans les divers stages du comité ». L'Us Nantiat a également conclu une entente avec le club de Verneuil-Saint-Gence, qui a la même philosophie de formation, afin de maintenir viables leurs équipes U15 garçons et filles.

L'autre atout de ce club rural, c'est l'ambiance familiale que les dirigeants entretiennent à travers diverses animations, comme des séances parents-enfants qui s'achèvent toujours par un goûter. « Les parents apprécient d'avoir un club de proximité, dans lequel leurs enfants peuvent s'épanouir en toute sécurité », reconnaît Alexandre Faurie.

Si les plus âgés se confrontent régulièrement aux autres clubs lors des compétitions locales, les plus jeunes en ont beaucoup moins souvent l'occasion. Le club a donc créé son tournoi, le baby Pâques, dont la dernière édition a rassemblé plus de 80 enfants. « Parmi eux, il y avait les enfants de certains joueurs du LH. Ces derniers ont d'ailleurs accepté bien volontiers de faire quelques photos avec nos licenciés ». L'activité du baby hand reste avant tout ludique, avec pour objectif essentiel de développer la motricité. « Nous leur apprenons à occuper tout l'espace et s'écarter du ballon. On leur propose également des petits exercices lors lesquels ils vont devoir shooter à travers leurs copains érigés en défenseurs. Nous leur enseignons aussi sur le partage et le vivre-ensemble », précise Quentin Faurie, l'un des entraîneurs des babys handballeurs.

0 commentaires
Envoyer un commentaire