Limoges 8° C
mardi 29 novembre

Un voyage dans le temps et l'espace

07h00 - 27 octobre 2022
Un voyage dans le temps et l'espace
Pas moins de 130 artistes sur scène avec les chanteurs mais également les musiciens et les danseurs

La tournée « Gospel pour 100 voix » fait escale au Zénith de Limoges, le 19 novembre à 20 h 30. Entretien avec Jean-Baptiste Guyon, le créateur-producteur et directeur artistique de ce fabuleux spectacle.

Comment est né « Gospel pour 100 voix ? »

Ce spectacle, que j'ai créé le 24 mai 1998 pour célébrer les 150 ans de l'abolition de l'esclavage, devait être un « one shot » à Paris Bercy, donc uniquement un soir. Puis, ça a été deux soirs, dix soirs, cent soirs, et maintenant cela fait 24 ans qu'il tourne.

Qui sont les 100 voix ?

Ce sont plutôt 130 personnes sur scène avec les danseurs, les musiciens, les acrobates, les choristes, les leads... C'est toute une troupe avec des artistes qui viennent de tous les horizons, de 25 nationalités ou origines différentes : Algérie, Angleterre, Argentine, Bali, Benin, Brésil, Chili, Comores, Bulgarie, Cameroun, Écosse, Espagne, Congo, Guinée, Haïti, Inde, Italie, Jamaïque, Laos, Madagascar, Maroc, Russie, Tunisie, USA, Suisse ainsi que de nombreux représentants de Martinique, Guyane, Réunion, de Guadeloupe et de France métropolitaine évidemment, avec une chanteuse-lead limougeaude Charlotte Perrin.

Comment se déroule le spectacle ?

Il se passe toujours quelque chose sur scène avec les chanteurs, les musiciens, les danseurs... C'est un spectacle total ! Nous venons depuis 12 ans à Limoges et le public est toujours très réceptif car tous les deux ans, tout est renouvelé tant au niveau du choix des chansons que des leads, des chorégraphies que des costumes...

Quel est le répertoire ?

« Gospel pour 100 voix » est un voyage dans le temps et dans l'espace. On part des origines du gospel, qui est le Negro-Spiritual, le chant a cappella des esclaves noirs. Ils chantaient dans les champs de coton pour se donner du courage et pour communiquer car cela leur était interdit. Le gospel est en fait une musique très moderne, qui date des années 50. Les bluesmans et jazzmans noirs américains ont puisé dans le répertoire du Negro-Spiritual pour créer un répertoire gospel, donc des paroles d'évangile (« God spell ») sur de la musique blues. Il y a eu évidemment Aretha Franklin et Louis Armstrong, qui ont fait « éclater » le gospel, mais également des chanteurs comme Elvis Presley qui a fait deux albums de gospel, et plus récemment Beyoncé ou encore les Destiny's Child. Le rappeur Kanye West en est à son deuxième album de gospel. L'essentiel n'est pas la musique mais le message. Il faut savoir qu'on chante le gospel partout dans le monde : aux États-Unis, aux Antilles, au Brésil, en Afrique... En fonction des pays où il est chanté, il en prend les sonorités.

Le spectacle a déjà été largement récompensé ?

« Gospel pour 100 voix » a remporté 4 GMA Dove Award on Gospel Music à Los Angeles, a été nommé au Premier Gospel Award au Royaume-Uni et aux Reality TV Award à Londres. Le spectacle a été sélectionné au Schlagerboom en Allemagne... Il a fait chavirer les 12 millions de téléspectateurs de la fameuse émission anglaise « Britain Got Talent ». Nous avons été les seuls à obtenir un double « Golden Buzzer » et le coup de cœur du jury lors de la finale en 2016.

À chaque saison, un recrutement d'artistes bénéficiant déjà d'une certaine notoriété a lieu, comme la française Dominique Magloire, les américains Malik Young ou Jean Carpenter ?

En fonction de leur disponibilité et des chansons choisies, mais ce sont des surprises...

0 commentaires
Envoyer un commentaire