Limoges 3° C
samedi 27 novembre

Le stade rebaptisé Michel-Giraudon

07h00 - 11 novembre 2021
Le stade rebaptisé Michel-Giraudon
Entre fête et émotion (© Thierry Laporte/Ville de Limoges) - ©

En présence de nombreux élus, d'anciens du Limoges Landouge Foot, de la famille de Michel Giraudon, décédé en 2018, l'inauguration de l'ancien stade du Mas Loge à Landouge s'est déroulée entre souvenirs et émotion.

Tous, surtout ceux de l'époque de l'ACL, l'ont bien connu « Notre Mimi national ».

Michel Giraudon est né en 1937 à Limoges. Il commence en tant que joueur en 1969 au poste de numéro 10. Trois ans plus tard, il prend la présidence du club et est le premier entraîneur des débutants. En 1983 et 1988, il reçoit les médailles de la Ligue du Centre-Ouest pour son investissement et son savoir-faire. Entre-temps, avec les membres actifs du club, il est l'un des initiateurs de l'échange franco-allemand de 1984 à 2002.

En 2000, il obtient la médaille du serviteur du football et en 2005 la médaille d'argent de la Fédération française de foot pour tout son engagement. Président emblématique, sa gentillesse et sa simplicité ont su toucher tous ceux qu'il a rencontrés et côtoyés.

Trente années de présidence sur 55 ans d'existence du club... Cela méritait bien que ce stade porte le nom de Michel Giraudon, dont il a été, entre autres, à l'origine de sa construction.

« J'ai eu trois présidents : celui de Cussac qui m'a accompagné comme tous les autres jeunes, celui de Champagnac-la-Rivière, grâce à qui, moi, petit étudiant pauvre, j'ai pu passer mon permis de conduire car je faisais des leçons de conduite en allant jouer et... Michel Giraudon. Les trois étaient des hommes engagés, généreux, amoureux du football, attentifs aux autres et aimant faire la fête quand le match était partagé », a raconté Émile Roger Lombertie, le maire de Limoges, qui a bien connu « celui qui s'arrachait les sourcils quand il était malheureux ».

Un vibrant et émouvant hommage a été rendu à ce grand monsieur amoureux de son quartier de Limoges et de son club, en présence de sa famille (Paulette, son épouse, Éric, son fils et Zoé, sa petite-fille), en cette matinée, marquée par les souvenirs, les bons moments passés autour de « Mimi ».

0 commentaires
Envoyer un commentaire