Limoges 23° C
vendredi 19 août

Arnaque à l'assurance vie : Comment démasquer les faux notaires ? (Dossier spécial seniors)

07h00 - 21 octobre 2021

(LE RENDEZ-VOUS CONSO)

Un notaire vous apprend que vous êtes le bénéficiaire d'un contrat d'assurance vie bien garni ?

On connaissait les faux banquiers qui appâtent leurs victimes en leur faisant miroiter des placements très rémunérateurs pour leur soutirer jusqu'à des dizaines de milliers d'euros.

Une autre arnaque, plus retorse, et qui poursuit les mêmes fins, vise des personnes touchées de près ou de loin par un deuil.

Les escrocs ont développé une technique bien ficelée : elle s'appuie sur l'usurpation de l'identité de vrais notaires (nom, même site Internet) et cible les proches d'une personne décédée repérés grâce aux avis d'obsèques. Par téléphone ou par mail, ils font croire à leurs victimes qu'elles sont bénéficiaires d'un contrat d'assurance vie, en général bien garni. Si elles mordent à l'hameçon, après avoir envoyé les pièces demandées (carte d'identité, livret de famille, justificatif de domicile...), un faux contrat notarial plus vrai que nature (en-tête avec logo des notaires et tampon officiel) leur est envoyé pour les ferrer. Et ensuite ? Les margoulins réclament le paiement de frais pour débloquer les fonds. Et une fois les sommes versées, ... ils s'évaporent dans la nature.

Un moyen simple pour démasquer les faux notaires

Si un notaire peut avoir connaissance de la détention d'un ou de plusieurs contrats d'assurance vie par un défunt, aucun ne peut se retrouver en possession des fonds placés ! Ces derniers restent entre les mains de l'assureur auprès duquel le placement a été souscrit. Il est le seul à pouvoir débloquer les fonds au profit des personnes dont le nom est inscrit dans la clause bénéficiaire du contrat.

Le bon réflexe à avoir en cas de pareille sollicitation ? Signaler à la chambre des notaires de votre département (ou de celui dans lequel dit se situer votre interlocuteur) le faux notaire pour que celui dont l'identité a été usurpée puisse réagir pour faire stopper ces agissements, notamment en portant plainte. Pour ceci, appuyez-vous sur l'annuaire officiel des notaires et de leurs chambres départementales, consultable en ligne sur notaires.fr.

Vérifiez que vous êtes bien le bénéficiaire d'un contrat d'assurance vie 

Autre cas de figure : vous étiez parent ou proche d'un défunt mais vous ignorez s'il avait souscrit un contrat d'assurance vie à votre bénéfice ? Si c'est le cas, c'est à l'assureur de vous contacter directement puisqu'il lui revient d'informer chaque personne dont le nom figure dans la clause bénéficiaire du contrat. Et si rien ne vient ? Vous pouvez adresser une demande à l'Agira, l'Association pour la gestion des informations sur le risque en assurance, pour effectuer la recherche (assurance vie, assurances obsèques et dépendance). Vous devez transmettre la copie de l'acte ou du certificat de décès (délivré gratuitement par la mairie du lieu où a eu lieu le décès, même si le demandeur n'a aucun lien de parenté avec le défunt), ainsi que les noms, prénoms et adresses du ou des bénéficiaires. L'Agira transmettra alors la demande à tous les assureurs qui vous contacteront s'il s'avère que vous êtes parmi les bénéficiaires d'un contrat.

Jacques Robert UFC-Que Choisir de la Haute-VienneContact : 05.55.33.37.32.Site Web : hautevienne.ufcquechoisir.frFacebook : www.facebook.com/ufchautevienne

0 commentaires
Envoyer un commentaire