Limoges 3° C
samedi 27 novembre

« Fenêtre sur terre » : la planète d'écriture de Franck Bouysse

08h00 - 16 octobre 2021
« Fenêtre sur terre » : la planète d'écriture de Franck Bouysse
- ©

Tandis que sort au Royaume-Uni et aux États-Unis la traduction de « Né d'aucune femme », considéré par le New York Times comme le « meilleur roman étranger de l'année », voici « Fenêtre sur terre », où Franck Bouysse dévoile sa géographie intime : son univers littéraire, ses influences, son « arrière-pays d'écriture » comme il aime à le qualifier.

On découvre l'homme et les secrets de l'écrivain, et les thèmes qui lui sont chers, le lien à la terre, l'éphémère, son obsession de faire surgir la lumière, le huis clos familial, la violence, les femmes. Hommage aux désirs charnels ; hommage au travail manuel et à la paysannerie ; hommage à ses auteurs favoris comme William Faulkner et Cormac McCarthy. Hommage enfin à la peinture et à la musique ; hommage aux origines et à la transmission. Hommage aux siens.

Jalonné de photos, les siennes et celles de son ami de toujours Pierre Demarty, le récit poétise et chemine, enraciné sur une soixantaine de textes - alternance de proses et de vers - portraitisant subtilement l'admirable conteur et styliste en dévoilant ses lieux de communion avec sa Corrèze nourricière.

Un double portrait en fait, le sien et celui de ce territoire d'inspiration préservé qui a façonné son imaginaire et ses romans les plus récents, à l'image de « Grossir le ciel » (que Jean-François Richet va porter à l'écran), « Plateau », « Glaise », « Né d'aucune femme » et « Buveurs de vent », réussites et succès qui l'ont installé aux sommets. Le doute n'est pas de mise : « Fenêtre sur terre » se pose en trait d'union entre toute cette production.

« Tout l'enjeu, explique-t-il, était de réussir à ramasser une ou deux émotions en quelques mots sur un texte court, à l'inverse du roman où l'on a plus de latitude pour déployer un souffle. J'avais très envie de cet objet. J'y suis revenu, encore et encore, pour que chaque mot soit à sa place... » Pour sûr, ils le sont.

Sensualité et émotion à l'état pur.

Fenêtre sur terre, Franck Bouysse. Éditions Phébus, 144 p., 18 €. Dédicace prévue en novembre à Page et Plume à Limoges. Franck Bouysse à retrouver dans le n° 25 de la revue littéraire Les Cahiers Robert Margerit à paraître courant novembre.

0 commentaires
Envoyer un commentaire