Limoges 18° C
jeudi 28 octobre

Le basket part à la reconquête du nord

12h00 - 14 juin 2021
Le basket part à la reconquête du nord
Le comité mise sur les jeunes - ©

Pour lutter contre la baisse des licenciés, les responsables du basket départemental souhaitent renforcer le maillage territorial des clubs, en commençant par relancer le club de Bellac.

«Comme la plupart des sports collectifs en salle, le basket a souffert de cette crise sanitaire qui a fermé les gymnases et stoppé net la compétition. Nous accusons une perte de 13 % de nos effectifs, car depuis la fermeture des gymnases, la météo n'était pas vraiment idéale pour des entraînements en extérieur», lance Patrick Pelletier-Puel, le président du comité de basket de la Haute-Vienne, qui déplore également une pénurie de terrains extérieurs en zone rurale. S'est ajoutée à cela l'obligation de s'entraîner sans contact, une véritable gageure pour le basket. 

« Les entraîneurs ont travaillé sur les fondamentaux, mais les jeunes veulent surtout pouvoir s'affronter et c'est difficile de les motiver sans l'attrait de la compétition» , ajoute-t-il.

À Bellac

L'allègement des restrictions sanitaires permet aux clubs d'envisager l'organisation de tournois pour renflouer leurs finances et le comité va pouvoir poursuivre ses sélections de jeunes joueurs.

Si le président reste donc confiant quant au retour des joueurs, il est plus pessimiste sur le recrutement de dirigeants de clubs, notamment en zone rurale. 

«C'est le cas du club de Bellac, qui est en sommeil depuis plusieurs années alors qu'il y a un potentiel de joueurs car la communauté de communes compte plus de 20 000 habitants. Nous avons conscience qu'il y a une responsabilité individuelle à diriger un club, ce qui peut parfois freiner l'engouement, mais on constate surtout un manque de motivation. Nous envisageons donc d'ouvrir une section basket dans le club omnisports de la ville, qui apportera ainsi une aide administrative aux dirigeants et donnera aux jeunes la possibilité de pratiquer un autre sport que le football ou le rugby», précise Patrick Pelletier-Puel.

Deux
nouveaux
clubs

Le comité cherche donc à reconquérir le nord du département en caressant l'espoir de revivre la ferveur des heures de gloire de l'ancien club, qui est monté jusqu'en nationale 4. 

« Le reste de la Haute-Vienne dispose d'un maillage suffisant, notamment dans le sud. Quelques clubs du nord Dordogne ont même souhaité se rattacher à notre championnat», constate le président.

L'ouverture d'un club à Bellac permettrait donc de fédérer les basketteurs de ce territoire, sans siphonner ceux rattachés, notamment, au sud de la Creuse.

Sur le plan sportif, le comité apportera le soutien technique nécessaire et pourra former les cadres du club. 

«Nous avons déjà trouvé un nombre de joueurs suffisants pour créer une équipe senior et U15 masculine et peut-être une équipe U18 féminine. Nous disposons également d'un entraîneur et d'un responsable de la future école de basket», annonce Patrick Pelletier-Puel, qui se réjouit de la création d'un 30club sur le département. 

« Cette fois, c'est un club omnisports limougeaud, dans le quartier du Val de l'Aurence, qui a décidé de créer une section basket autour d'une équipe U20 féminine. C'est une excellente idée, car cela va permettre de relancer ce sport et occuper les jeunes du quartier. Nous aimerions également recréer un club de basket dans le quartier de Beaubreuil, mais là aussi nous manquons de dirigeants».

3x3

L'autre effet, plus inattendu, de cette situation sanitaire, a été le regain d'intérêt pour le 3x3 qui se pratique en extérieur. 

«La fédération française met à disposition des terrains en kit pour encourager l'organisation de tournois, mais pour l'instant, l'obligation d'installer le public sur des tribunes pour respecter les jauges imposées à l'extérieur, nous a conduits à annuler ceux que nous avions programmés fin juin, mais nous incitons les clubs à en organiser cet été, car cette pratique peine à décoller alors qu'elle sera présente aux JO de 2024» prévient le président du comité qui a pu maintenir le challenge benjamin, une compétition permettant aux deux finalistes français d'assister à un match de NBA.

0 commentaires
Envoyer un commentaire