Limoges 14° C
dimanche 16 mai

L'Union entre les artistes et le public

11h00 - 29 mars 2021
L'Union entre les artistes et le public
Plumés (© Thierry Laporte) - ©

Un théâtre fermé, ce n'est pas seulement une saison annulée. Ce sont des emplois artistiques détruits. C'est aussi un lien social avec les habitants qui soudainement se défait.

Pour répondre à cette double urgence sociale, l'équipe du Théâtre de l'Union est à pied d'œuvre : résidences de création pour des compagnies limousines, stages de recherche dramatique pour les étudiants, insertion professionnelle des jeunes actrices et acteurs issus de l'Académie de l'Union, représentations en lycée agricole, histoires sous casques dans une librairie du centre-ville, pièce musicale sur un marché limougeaud ou sous les balcons d'un EHPAD...

L'EMPLOI ARTISTIQUE

En finançant des emplois artistiques pour plusieurs compagnies du territoire dans le cadre de résidences de création, en imaginant des « livraisons de spectacles à domicile » partout où cela est possible, les équipes s'attachent à tendre un fil entre le public et les artistes. Aussi ténu soit-il, parce qu'il est fait d'humanité retrouvée, il est indispensable.
Grâce au soutien des spectateurs et à l'effort national, le Théâtre de l'Union est solidaire des artistes. Cela se traduit par l'embauche de 24 artistes dans trois projets.

Dans la nouvelle salle de répétition, la compagnie Le Singe / Sylvain Creuzevault (Eymoutiers) développe un travail de recherche autour d'Esthétique de la résistance de Peter Weiss.

Dans un premier temps, huit comédiennes et comédiens des séquences 8 et 9 de l'Académie de l'Union, plus impactés en termes d'insertion par la crise sanitaire, ont été associés à des interprètes de la compagnie pour créer un temps d'étude sur l'abord du texte et du jeu.

Dans un deuxième temps, des étudiants de l'ENSA, en histoire, en sociologie, en Master CCIC de l'Université de Limoges, sont invités à rejoindre les sessions de travail.

Des restitutions publiques seront envisagées à la fin du mois de juin.

Sur le plateau du Théâtre de l'Union, les compagnies Théâtre sur le Fil / Séverine Garde-Massias (Brive) et Le Théâtre en Diagonale / Philippe Labonne (Limoges) ont répété Glaise, d'après le roman de l'écrivain briviste Franck Bouysse.
À La Mégisserie de Saint-Junien, le Théâtre DOM / Véra Ermakova (Limoges) a présenté une création jeune public d'après le conte de Ludmila Oulitskaïa.

SPECTACLES À DOMICILE

« Livraison de spectacles à domicile » permet de proposer des alternatives théâtrales à la place des spectacles initialement programmés. Les artistes s'invitent chez vous en petit comité, dans l'espace public, dans des établissements scolaires... Précaution sanitaire oblige, tout cela s'invente à la dernière minute grâce à la réactivité de tous les partenaires.

LES NOCES

Lily et Réda se sont connus à Sevran, ils décident de se marier à Alloue, village natal de Lily. Jeanne Desoubeaux s'empare de la comédie satirique écrite par Samira Sedira pour proposer un théâtre musical où l'union entre deux familles, d'un côté les « banlieusards » et de l'autre les « campagnards » vont s'affronter puis se rendre compte que leurs préoccupations ne sont pas si éloignées qu'ils le pensaient. À savourer en avril.

PLUMÉS

Plumés est une comédie qui vire au cauchemar. Un homme reclus dans une cabane au beau milieu d'une lande déserte vit avec Paulette, sa poule. Soudain, leur paisible quotidien est bouleversé par un projet de construction d'une autoroute. À découvrir en juin.

Dates et programme complet : www.theatre-union.fr

0 commentaires
Envoyer un commentaire