Limoges 16° C
jeudi 25 février

Plus d'une centaine d'auteurs attendus à Lire à Limoges 2021

09h00 - 27 janvier 2021
Plus d'une centaine d'auteurs attendus à Lire à Limoges 2021
Lire à Limoges se déroulera bien en présentiel  - ©

Après l'annulation en 2020, Lire à Limoges aura bien lieu cette année, du 3 au 9 mai dans une forme nouvelle, adaptée aux contraintes sanitaires. Interview de Philippe Pauliat-Defaye, adjoint au maire de Limoges en charge de la politique culturelle.

Comment va se dérouler l'édition 2021 de Lire à Limoges ?

Nous avons beaucoup travaillé en amont pour organiser cette édition même s'il reste quelques inconnues comme le nom de l'invité d'honneur. Nous avons souhaité être à la fois volontaires et prudents, c'est-à-dire proposer une manifestation « en vrai » mais avec des formes adaptées à la situation sanitaire. Nous avons imaginé une formule qui satisfasse ce double impératif avec la présence des lecteurs, des auteurs, des éditeurs... Nous avons décidé d'abandonner le grand chapiteau avec ses 32 000 visiteurs et 300 auteurs. Nous avons choisi un étalement dans le temps avec une semaine complète du lundi au samedi, et dans l'espace avec une constellation de lieux. L'Opéra de Limoges accueillera la master class de philosophie. Les six sites de la Bfm seront mobilisés, car la Bfm est un acteur majeur de la lecture. À ce titre d'ailleurs, on peut préciser qu'elle est ouverte, fonctionne normalement et est gratuite pour les habitants de Limoges Métropole depuis le 1er janvier. Enfin, il y aura un lieu central : sur la place de la République, nous envisageons d'installer des pavillons pour recevoir des auteurs et pour permettre à ces derniers de rencontrer des lecteurs et faire des dédicaces.

Comment seront organisés les pavillons ?

Les auteurs seront réunis en fonction de leurs affinités, peut-être les pavillons seront thématiques... Nous comptons sur nos libraires partenaires pour s'arranger entre eux afin de trouver une « géographie » pour la place de la République. Je suis complètement persuadé qu'ils y parviendront. Par ailleurs, à la faveur de ces nouvelles formules, les auteurs et les éditeurs régionaux/locaux auront plus que jamais leur place : il s'agit là d'une occasion pour le public de faire la connaissance des ressources du territoire.

Qu'en est-il des manifestations habituelles comme les prix ?

Les prix des écoles du Val de L'Aurence, Jean-Claude Izzo pour les collégiens, Coup du cœur Jeunesse, des lecteurs BD, et bien sûr Régine Deforges sont maintenus.

Combien d'auteurs seront présents ?

Nous accueillerons entre 100 et 150 auteurs. Certes, il y en a moitié moins que les autres années, mais ce choix assumé va peut-être privilégier la relation avec le lecteur.

Que pensez-vous de la situation que subit actuellement le monde de la culture ?

Je suis malheureusement à un poste d'observation pour voir à la fois le désarroi de ce secteur qui est malheureusement touché de façon très injuste mais je ne veux pas entrer dans cette polémique, mais également la formidable capacité de résistance et d'invention de ce monde, qui n'a pas cessé de travailler.

Le COVID et les confinements ont au moins un aspect positif : ils ont mis en évidence l'intérêt de la lecture et du livre, qui est un recours pour beaucoup d'entre nous. La lecture dans le jardin au mois de mars et la lecture au coin du feu en novembre. Le livre a repris le pas dans les habitudes d'amateurs d'évasion, de divertissements, d'informations...

0 commentaires
Envoyer un commentaire