Limoges 12° C
jeudi 28 janvier

D'où vient la tradition du sapin de Noël ?

08h30 - 13 décembre 2020
D'où vient la tradition du sapin de Noël ?
En France, il se vend en moyenne 6,5 millions de sapins par an(© Fadzeyeva - stock.adobe.com) - ©

Figure incontournable des fêtes de fin d'année, le sapin habille nos foyers depuis des centaines d'années. D'une vieille tradition païenne à une production mondiale intensive, retour sur l'histoire de cet arbre vedette.

Comme de nombreux symboles de Noël, le sapin trouve ses origines dans les religions païennes qui ont précédé le christianisme. Pour le rite païen du solstice d'hiver, un arbre représentant le renouveau de la vie était décoré avec des fruits, des fleurs et du blé. En Europe, la tradition du sapin apparaît au Moyen Âge dans les pays germaniques. Le premier sapin de Noël est mentionné dans les registres municipaux en Alsace en 1521. Il était alors garni de pommes et de friandises avec, à son sommet, une étoile de Bethléem.

C'est à Marie Leszczynska, l'épouse polonaise de Louis XV, que l'on doit son entrée à Versailles en 1738. On illumine le conifère en remplissant d'huile des coquilles d'œufs dans lesquelles flottent des mèches allumées. En Grande-Bretagne, le prince Albert, époux de la Reine Victoria, introduit cette tradition de sa Saxe natale au château de Windsor en 1841. Il faut attendre le XXsiècle pour que le sapin de Noël se généralise dans les foyers. En 1905, un Américain, proche de l'inventeur Thomas Edison, lance une guirlande lumineuse électrique qui vient remplacer les bougies accrochées jusque-là pour illuminer les conifères.

Naturel ou artificiel ?

Aujourd'hui, le sapin est une figure incontournable des fêtes de fin d'année. En France, il s'en vend en moyenne 6,5 millions par an. Les sapins naturels représentent 84 % des ventes, les plus populaires sont le Nordmann (75 % des parts de marché) et le traditionnel Épicéa. Les conifères naturels ont l'avantage d'être 100 % biodégradables, ils peuvent être compostés ou transformés en copeaux de bois. Ils présentent également des effets positifs sur la qualité de l'air en absorbant le dioxyde de carbone responsable de l'effet de serre néfaste pour la planète. Leur culture n'est toutefois pas sans impact sur l'environnement, le mieux est de se tourner vers des productions agricoles raisonnées ou labellisées bio. Les arbres vendus en pot peuvent se replanter après les fêtes.

Réutilisables plusieurs années et ne nécessitant aucun entretien, les sapins artificiels présentent de nombreux avantages. Certains sont vendus « enneigés » et déjà décorés avec boules et guirlandes. Mais leur fabrication est loin d'être vertueuse. Le plastique est issu de l'industrie pétrochimique et son recyclage est difficile. Il faut des années pour amortir un sapin artificiel sur le plan environnemental par rapport à un sapin naturel.

Guirlandes, boules scintillantes, étoiles lumineuses... Côté décoration, toutes les fantaisies sont permises pour insuffler une atmosphère féerique à votre intérieur ! Atmosphère qui vous permettra d'oublier, au moins en partie, notre situation sanitaire.

0 commentaires
Envoyer un commentaire