Limoges 21° C
mercredi 21 octobre

Défi sportif et sanitaire pour le CSP

08h00 - 02 octobre 2020
Défi sportif et sanitaire pour le CSP
Grismay Paumier va découvrir l'élite du basket français - ©

Cette nouvelle saison s'ouvre dans un contexte sanitaire pesant pour les spectateurs qui devront rester masqués, mais aussi pour les joueurs, qui doivent redoubler de prudence afin d'éviter d'être contaminés.

Après une phase de préparation plutôt satisfaisante, puisque l'équipe s'est imposée dans quatre de ses cinq matchs d'avant-saison, le Limoges CSP entre de plain-pied dans la compétition.

Privés de parquet bien plus longtemps que d'ordinaire, les joueurs avaient hâte de retrouver leurs sensations, mais avec prudence, pour ne pas se blesser. Durant cette nouvelle saison de Jeep Elite qui s'est ouverte samedi, ils devront doublement se préserver. D'abord parce que ce début de saison s'annonce très dense, avec la reprise du championnat européen dès le 13 octobre. Mais aussi, car ils devront être vigilants dans leur vie quotidienne, pour éviter une contamination au Covid-19 qui les éloignerait des rencontres ou risquerait, si trois cas sont détectés en même temps, de faire reporter un match.

Les fidèles supporters de Beaublanc vont revoir des têtes connues, car le club a misé sur la stabilité de son effectif, mettant à profit la crise sanitaire pour recruter deux joueurs aux qualités complémentaires. Le nouvel entraîneur Mehdy Mary connaît ainsi parfaitement le profil de son groupe et va pouvoir s'attacher à faire fructifier la dynamique engagée en fin de saison dernière, lorsque l'équipe a remporté six de ses sept derniers matchs.

Deux recrues

Tous les regards seront donc braqués sur ces deux recrues. Engagé pour deux ans en avril dernier, l'intérieur cubain Grismay Paumier (31 ans - 2,04 mètres), n'a jusqu'à présent, jamais évolué en Jeep Elite. Mais, Crawford Palmer, le directeur sportif, avait repéré en lui « l'intensité physique pour protéger la raquette, contribuer au rebond, et agresser le cercle », ajoutant « bien que Grismay ait un parcours atypique, nous sommes confiants, certains qu'il peut donner des bonnes minutes en relais au poste 5 ». Les matchs de préparation démontrent qu'il semble bien être le parfait complément offensif de Jerry Boutsiele, puisqu'il a été l'un des artisans de la victoire, le 16 septembre dernier, face à Cholet. En seulement 16 minutes, grâce à une agilité saluée par Mehdy Mary, il a notamment réussi ses 8 shoots à deux points.

Nouveaux maillots

Le canado-britannique Philip Scrubb a lui aussi signé pour deux ans au CSP. L'arrière de 27 ans possède une grande connaissance du jeu et devra prouver son ambition en amenant beaucoup de créativité dans ses prestations. Les spectateurs de Beaublanc ont d'ailleurs pu s'en rendre compte lors du match de préparation, remporté 93 à 65, face à une équipe de Cholet certes diminuée par l'absence d'une partie de ses meilleurs éléments. Le joueur a montré l'étendue de son adresse en réussissant deux beaux shoots, confirmant ce que l'entraîneur déclarait de lui à son arrivée à Limoges : « Philip Scrubb a semblé correspondre à quelqu'un qui allait bonifier le collectif et qui allait apporter des capacités individuelles en plus sans modifier considérablement le groupe ».

Mais, au-delà des exploits sportifs, le public va aussi découvrir les nouveaux maillots pour la compétition européenne. Une nouvelle livrée grenat et jaune, qui, à l'occasion des vingt ans du triplé du club (coupe Korac, coupe de France et titre de champion de France), se veut un clin d'œil historique en phase avec le désir de nombreux supporters. Reste désormais à espérer que les mesures sanitaires ne doucheront pas l'enthousiasme des spectateurs.

0 commentaires
Envoyer un commentaire