Limoges 3° C
samedi 27 novembre

DOSSIER SPÉCIAL "CONSOMMER LOCAL" : La Région soutient les circuits courts

12h00 - 02 octobre 2020

Alain Rousset, le président de la Région Nouvelle-Aquitaine, a dévoilé son plan de relance à 140 millions d'euros : encouragement à la recherche, produire et consommer local en favorisant les circuits courts et de proximité.

Les objectifs fixés dans la feuille de route « Alimentation durable et locale en Nouvelle-Aquitaine » sont de créer de la valeur ajoutée au bénéfice des agriculteurs, de développer les approvisionnements en produits locaux de qualité et de relocaliser l'économie alimentaire dans une approche territoriale.

Dans Néo Terra, la Région s'est fixé un objectif de 30 % des exploitations en circuits courts d'ici à 2030.

« Les circuits courts et de proximité et les circuits alimentaires locaux représentent des opportunités de diversification et de création de valeur pour de nombreuses exploitations agricoles et entreprises agroalimentaires. Le développement de ce type de commercialisation est un gage d'amélioration de notre souveraineté alimentaire et de maintien des emplois sur le territoire. Les circuits alimentaires de proximité contribuent à répondre aux besoins des marchés économiques locaux et régionaux, dans un souci de juste répartition de la valeur », argumente-t-il.

BUDGET

En 2019, cinq structures collectives accompagnant la professionnalisation des acteurs ont été soutenues pour 112 125 € dont 38 500 € en faveur du pôle régional de compétence sur la restauration collective. Quinze projets de coopération ont été accompagnés pour le développement des circuits alimentaires locaux, avec une subvention régionale de 682 184 € (Agri + DATAR). On peut noter une progression marquée des produits locaux dans les marchés de l'ACENA (+56 % avec + 3,4M€), 25 % de produits locaux, dont bio. Le budget prévisionnel de 2020 comprend 3M€ d'investissement dans le Plan de compétitivité et d'adaptation des exploitations agricoles et 450 000 € destinés à un appel à projets coopération pour les circuits alimentaires locaux (+0,5M€ budget DATAR) et le financement des réseaux.

0 commentaires
Envoyer un commentaire