Limoges 21° C
mercredi 21 octobre

DOSSIER SPÉCIAL "CONSOMMER LOCAL" : La France consomme toujours plus de bio

08h00 - 05 octobre 2020
DOSSIER SPÉCIAL
Les cosmétiques bio sont très tendance - ©

La consommation de produits biologiques ne cesse de croître en France et cela profite à la production tricolore. Une tendance qui s'accompagne d'une modification des comportements.

«Le bio connaît une croissance continue et soutenue ces dernières années, faisant de la France un exemple salué par ses voisins européens. Mieux, la production et la consommation de produits bio sont désormais, pour de nombreux Français, une évidence ! », se félicitent Philippe Henry et Florent Guhl, président et directeur de l'Agence bio. Rien que pour l'alimentaire, la consommation de produits biologiques a progressé de 15 % entre 2018 et 2019, portant le marché tricolore à 9,7 milliards d'euros et le plaçant en 2e position après l'Allemagne au niveau européen où la croissance est de 12 % pour 29 milliards d'euros.

Progression

71 % des Français consomment un produit alimentaire bio au moins une fois par mois. Ceux qui en mangent régulièrement, au moins une fois par semaine, sont de plus en plus nombreux, de 37 % en 2015 à 47 % en 2019 avec une nette progression en deux ans passant de +9 % à +16 %. Et un consommateur sur cinq se nourrit quasi-exclusivement en bio.

Le bio non alimentaire connaît également une forte progression (+10 % en trois ans). 78 % des Français en achètent, notamment des produits ménagers, cosmétiques et d'hygiène.

Santé, goût, environnement

« Partagée par toutes les tranches d'âge, l'envie de bio est essentiellement motivée par l'aspect santé, le goût et la qualité des produits, la préservation de l'environnement, constate l'Agence bio à l'occasion de son baromètre annuel. Pour les moins de 35 ans avant tout sensibles aux enjeux éthiques et environnementaux, consommer bio est presque devenu un acte de militantisme. Chez les plus de 50 ans, l'acte d'achat se veut de plus en plus citoyen. Particulièrement attachés à la qualité du produit, ils sont de plus en plus attentifs au respect des saisons et aux produits locaux ».

S'inscrivant dans la durée, ces nouvelles habitudes de consommation profitent à la production bio française qui a doublé en cinq ans (chiffres 2018), dépassant les 2 millions d'hectares cultivés, soit 7,5 % de la surface agricole nationale. En parallèle, la part des importations reste stable, à 31 % mais seulement à 18 % si l'on exclut les produits exotiques.

Anti-gaspi

Autre bonne nouvelle, cette tendance s'accompagne d'une évolution des comportements : 61 % des consommateurs évitent le gaspillage, 58 % respectent la saisonnalité des produits, 55 % achètent plus de produits frais, 52 % privilégient les produits locaux et les circuits courts de distribution, 45 % cuisinent davantage.

0 commentaires
Envoyer un commentaire