Limoges 30° C
vendredi 18 septembre

L'USA Limoges mise sur la jeunesse

14h00 - 01 septembre 2020
L'USA Limoges mise sur la jeunesse
L'équipe aura besoin d'un mental solide - ©

L'équipe première de l'USA Limoges retrouve la fédérale 1. L'antichambre de la compétition professionnelle promet de belles affiches et derbys. Le club l'aborde avec sérénité, misant sur la jeunesse de son effectif.

À quelques jours de la reprise du championnat, le 13 septembre face à Niort, l'un des poids lourds de la poule, les entraîneurs de l'USA Limoges restent sereins. « Finalement, l'arrêt prématuré du championnat nous a permis de construire l'équipe souhaitée en respectant les contraintes budgétaires fixées par les dirigeants », confesse Thomas Masurel. Et cette année encore, les dirigeants ont voulu faire confiance aux jeunes joueurs formés au club, qui ont prouvé leur talent en conservant le leadership de leur poule la saison dernière. « Nous avons gardé 90 % du groupe et avons surtout recruté des piliers afin de renforcer notre mêlée pour pallier d'éventuelles blessures », prévient-il. Le club a recruté 14 nouveaux joueurs, principalement issus des clubs locaux, sur un effectif total de 36.

Avec cette montée, le club a consolidé son attractivité, même si la qualité de sa formation constituait déjà l'un de ses atouts. « L'école de rugby enregistre un vrai développement, nos 14 ans jouent en catégorie super-challenge et nous espérons voir nos cadets-juniors évoluer prochainement au meilleur niveau national », ajoute-t-il. Le club commence donc à récolter les fruits de ses efforts de formation. La montée en fédérale 1 oblige également à recréer une équipe espoirs composée de joueurs de moins de 23 ans. Les meilleurs d'entre eux gagneront une place au sein de l'équipe première, car l'objectif des entraîneurs est avant tout de les rendre plus performants, au risque de les voir partir vers d'autres clubs en fin de saison.

Groupe uni

Maxence Boissière, qui joue à l'USAL depuis 10 ans, figure parmi les artisans de cette montée. « Tous les joueurs savent que ce sera difficile et qu'il faudra afficher un mental solide pour être à 100 % chaque week-end. La jeunesse et l'insouciance seront notre force », déclare ce joueur de 19 ans, qui a hâte de retrouver la compétition. Tout comme Julien Marchand, arrivé du Tarn l'an dernier pour suivre ses études à Limoges, qui ne regrette pas d'avoir signé à l'USAL. « Le stade et les infrastructures m'ont donné envie. Après avoir découvert la fédérale 2, je suis impatient d'aborder ce nouveau niveau », confie-t-il.

ENCADREMENT

Coté encadrement, le Corrézien Sébastien Danovaro arrive pour seconder Thomas Masurel. Après avoir accompagné l'équipe première de Malemort durant cinq ans et réussi à la maintenir lorsque, il y a deux saisons, elle s'est retrouvée dans un groupe de la mort, il a été séduit par le challenge proposé par l'USA Limoges. « Ce club dispose d'équipements sportifs dignes d'équipes professionnelles. Nous avons pu construire l'effectif main dans la main avec Thomas Masurel. Il rassemble de nombreux joueurs formés localement. J'en connais la plupart », explique-t-il.
Le calendrier dévoile déjà de belles affiches et quelques derbys intéressants, qui ne manqueront pas d'attirer les amateurs de ballon ovale. Les joueurs limougeauds affronteront de solides adversaires, mais aussi cinq autres promus, ce qui équilibre la poule et permet à l'équipe d'espérer bien figurer au classement, sans pression excessive et surtout sans rougir de demeurer parmi les plus petits budgets de ce championnat.

0 commentaires
Envoyer un commentaire