Limoges 6° C
vendredi 04 décembre

Les courtes vacances des coachs

08h00 - 15 juillet 2020
Les courtes vacances des coachs
Mehdy Mary va se replonger dans la saga du club - ©

Généralement, les entraîneurs des clubs sportifs affectionnent plutôt les vacances actives et de courte durée. Cet été n'échappe pas à la règle, même si le programme habituel a été un peu chamboulé.

Les basketteurs professionnels sont en vacances en juillet. Mehdy Mary, l'entraîneur du Limoges CSP, voit donc sa charge de travail s'alléger. Cette année, il ne quittera pas le territoire national. « J'avais prévu d'aller à Las Vegas pour assister à la Summer League NBA, car c'est une destination qui me semble indispensable pour croiser des joueurs recalés susceptibles d'intéresser des clubs français. Mais, à cause de la pandémie de coronavirus, cette manifestation n'a pas lieu. Avant, je participais aussi à quelques camps d'été, mais depuis que je suis entraîneur, je n'y vais plus », explique-t-il. Il ne partira pas avant d'avoir recruté le meneur et l'arrière qui manquent encore à l'effectif du Limoges CSP. Mehdy Mary continue donc à regarder des vidéos pour évaluer des joueurs, car la construction de l'équipe est une mission essentielle d'un entraîneur.
« Nous nous basons sur les derniers matchs joués, qui datent un peu, mais ce sont les seules informations dont nous disposons. Je prends également contact avec de nombreuses personnes afin de compléter mes informations. De plus, l'arrêt prématuré de la saison nous oblige à une plus grande vigilance lors de la reprise début août. Nous avons prévu de démarrer l'intensité physique très bas, pour réduire les risques de blessures liés à un arrêt inédit pour des sportifs de haut niveau qui, généralement, continuent de s'entraîner un peu, même l'été. Mais, avec le confinement, ils n'ont pas pu faire d'activités proches du basket », prévient Mehdy Mary, qui va s'accorder deux semaines pour se consacrer à sa famille, organiser des balades, faire du sport pour aborder la rentrée en bonne forme physique et lire « Bonnes vacances ! La trilogie du CSP 2000 », le livre de François Chevalier et Jérémy Le Bescont.

Conseiller ses fils

L'équipe féminine du Limoges ABC a été stoppée en pleine ascension, alors qu'elle venait de monter sur le podium de sa poule. « Nous sortions d'une belle victoire à Roanne et nous nous apprêtions à rencontrer Feytiat en quart de finale de Coupe de France. Nous sommes donc frustrés d'avoir brusquement stoppé cette belle dynamique positive et de n'avoir pas pu fêter le maintien avec nos supporters et partenaires », confie l'entraîneur Régis Racine. Malgré cela, il doit peaufiner l'effectif de la saison prochaine. « Nous avons anticipé nos recherches en profitant de cette période de confinement. Après avoir analysé les performances collectives, nous avons établi des profils de joueuses à recruter pour aller un peu plus loin dans nos performances », raconte-t-il.

L'effectif étant désormais complet, Régis Racine va pouvoir repenser sa nouvelle manière de travailler dans le contexte sanitaire qui sera encore en vigueur à la reprise. « Je n'ai pas prévu d'aller aux Antilles, je reste en métropole auprès de mes proches, notamment de mes fils qui sont également basketteurs professionnels. Ils nous ont rejoints dès la levée du confinement, ce qui nous a permis d'avoir des discussions très enrichissantes, que nous n'avions, jusqu'à présent, jamais eues. Je vais aussi reprendre une activité manuelle dans laquelle je me suis lancé durant le confinement, la fabrication de mobilier à partir de palettes en bois. Je vais puiser de nouvelles idées dans des livres sur ce thème ». Mais Régis Racine ne pose jamais bien longtemps sa tenue de coach. « J'espère pouvoir participer à la 10édition du camp d'été d'Ahmadou Keita du 24 juillet au 2 août à Nancy », lance-t-il. Il sera ensuite temps de retrouver l'effectif de la nouvelle saison sur le parquet de la salle municipale.

Golf dans les Landes

Dès la confirmation de sa montée en fédérale 1, l'Usal s'est mis en quête de nouveaux joueurs pour renforcer son effectif. Et comme ils ont tous reçu le programme de leur préparation physique jusqu'à la date de reprise, le 28 juillet, Thomas Masurel, l'un des entraîneurs de l'équipe première, va donc pouvoir s'accorder une dizaine de jours de vacances avant la reprise début août. « Initialement, nous devions partir à l'étranger. Finalement, je vais séjourner une semaine, en famille, dans les Landes. Mais, sur cette terre de rugby, j'ai prévu de jouer au golf. Je vais quand même emporter un ballon ovale, car mes fils, qui jouent dans les équipes jeunes du club, sont toujours avides des conseils personnalisés de leur père. Et après cette longue coupure forcée, ils seront très demandeurs », confie-t-il. Il profitera de ce séjour pour lire « Rugby au cœur », le récit de Serge Collinet, professeur d'EPS en charge de la section rugby d'un collège parisien, révélateur de quelques grands joueurs français.

0 commentaires
Envoyer un commentaire