Limoges 20° C
vendredi 21 juin

Jean Messagier à l'Espace Rebeyrolle à Eymoutiers

07h00 - 29 mai 2024 - par Info Haute-Vienne
Jean Messagier à l'Espace Rebeyrolle à Eymoutiers
Avez-vous déjà vu une sauterelle se noyer dans un bouton d'or ? (© Rémi Villaggi)

Après André Marfaing et Roger-Edgar Gillet, l'Espace Rebeyrolle, sa présidente Nathalie Rebeyrolle, Christophe Mélard et Thomas Messagier, commissaires de l'exposition, proposent du 2 juin au 3 novembre les œuvres de Jean Messagier (1920-1999) lui aussi contemporain et ami de Rebeyrolle. Ce peintre presque abstrait, presque américain, et qui pourtant n'en a jamais fini avec la figure ou la figuration, se permet, dès les années 70, de convoquer des images issues de la culture populaire et de bousculer ses maîtres en citant Delacroix, Matisse, Picasso... avec une totale irrévérence. Soucieux d'être contemporain de son époque, Messagier le sera toujours et son œuvre, dans sa globalité, porte à la fois sa signature et l'esprit de son temps.

Ainsi, comme le souligne Gaston Diehl, critique d'art, l'artiste aboutit à cette forme si dynamique de vision instantanée suggérant une impression de nature vivante qui nous entoure, nous submerge, en nous restituant l'ambiance même ressentie, tour à tour de fraîcheur d'herbe, de chaleur ou de détente, toujours empreint de poésie et d'humour. Parce qu'il sait admirablement varier à l'infini l'emploi des volutes colorées : ocres orangés, tourbillons de verts et de bleus, émouvante symphonie de violets... ses splendides déploiements des gammes dans des formats souvent monumentaux, ses vastes toiles aux tumultueuses torsions, en feront un chef de file du paysagisme abstrait et surtout un maître du chromatisme.

Avec une quarantaine de peintures, sculptures et œuvres sur papier, l'exposition n'est pas à proprement parler une rétrospective, mais tente de montrer le travail de l'artiste dans sa diversité entre 1945 et 1990. Deux tableaux importants sont prêtés par les Musées de Montbéliard : « Tous les matins du monde » (1982) 127 x 200 cm et « Autel pour jeune givre » (1983) 131 x 202 cm.

L'exposition fera l'objet d'un catalogue édité par l'Espace Paul Rebeyrolle.

Vernissage le 1er juin à partir de 17h30 à l'Espace Rebeyrolle, route de Nedde à Eymoutiers.

0 commentaires
Envoyer un commentaire