Limoges 9° C
mardi 23 avril

Lutter contre la solitude (dossier spécial seniors)

07h00 - 22 mars 2024 - par Info Haute-Vienne
Lutter contre la solitude (dossier spécial seniors)
Parmi les 11 millions de Français de plus de 60 ans, 2 millions sont isolés

En France, plus de 2 millions de personnes âgées vivent seules, un fléau qui peut être lourd de conséquences sur la santé mentale et physique. Plusieurs solutions permettent alors d'agir contre cet isolement.

Avec l'âge, les risques de repli sur soi et d'isolement relationnel augmentent considérablement. En effet, le décès du conjoint ou d'amis, le départ à la retraite, la dégradation de l'état de santé, la baisse des revenus ou encore la perte d'autonomie sont autant de phénomènes qui, combinés, peuvent petit à petit entraîner la perte des liens sociaux. Selon le baromètre 2021 des Petits Frères des Pauvres, 2 millions de personnes âgées sont exclues des cercles de sociabilité (amis, famille, voisins, associations), soit plus du double par rapport au précédent baromètre de 2017 (900 000), et 530 000 sont en situation de mort sociale - un terme qui désigne l'absence quasi-totale de contact avec qui que ce soit. En outre, 3,6 millions sont exclus du numérique.

Loin d'être anodine, cette solitude subie peut entraîner une diminution de l'appétit, des troubles du sommeil, un sentiment de détresse, voire une dépression, altérer les facultés cognitives et une dégradation générale de la qualité de vie. En outre, elle s'accompagne souvent d'un non-recours aux soins et aux droits (citoyenneté, aides publiques, etc.). Heureusement, ce phénomène n'est pas une fatalité et plusieurs initiatives sont mises en œuvre afin de préserver le lien social avec nos aînés.

Opter pour une forme

d'habitat alternatif

Très populaire ces dernières années, l'habitat partagé permet de rompre la solitude quotidienne sans avoir à quitter le confort de votre demeure. Si vous résidez dans une maison ou un appartement suffisamment grand, vous pouvez par exemple miser sur la colocation intergénérationnelle, en accueillant un jeune (souvent étudiant ou apprenti), hébergé en échange d'un modeste loyer ou de menus services (courses, ménage, aide aux repas). Vous profiterez ainsi d'une présence rassurante et vivifiante à vos côtés !

Si vous craignez un trop grand décalage du fait de la différence d'âge, vous pouvez sinon recourir à la colocation entre seniors, qui vous permettra également de partager les éventuels frais d'aide à domicile, en plus de ceux liés au logement.

Les visites et appels

de convivialité

D'après l'association Paris en compagnie, 40 % des plus de 75 ans n'ont personne à qui parler de sujets personnels au quotidien. Afin de se sentir écouté et d'échanger par téléphone ou de vive voix, il est alors possible de mettre en place des visites à domicile ou des appels de convivialité. Souvent assurés par des associations (Au bout du fil, Solitud'écoute, SOS écoute, Croix-Rouge écoute, etc.), des centres communaux d'action sociale (CCAS) ou des jeunes bénévoles en service civique solidarités seniors, ces échanges apportent du réconfort à travers la discussion, tout en sachant que des ateliers et visites en extérieur peuvent également être proposés. On pense encore à la jolie initiative 1lettre1sourire, qui permet d'envoyer des lettres à des résidents d'Ehpad.

S'impliquer dans des

activités

Que vous soyez passionné de cinéma, féru d'art, accro à la marche, dingue de danse, fan de jardinage ou mordu du scrabble, vous pouvez pratiquer vos loisirs favoris au sein d'un club ou d'une association, ce qui vous permettra par la même occasion de rencontrer de nouvelles têtes et de nouer des amitiés. Pour être utile à la communauté, vous pouvez aussi vous engager en tant que bénévole dans la vie associative, qu'elle soit humanitaire ou sportive. C'est un excellent moyen de créer un nouveau cercle amical et social !

Se former au numérique

Que ce soit pour appeler en visio ses enfants et petits-enfants, recevoir des mails d'amis résidant loin, se tenir au courant de l'agenda culturel de son lieu de résidence ou encore pour bénéficier de services administratifs, l'usage d'internet est devenu incontournable. Si vous n'êtes pas très à l'aise avec les nouvelles technologies, vous pouvez bénéficier de services d'accompagnement afin de vous former à votre rythme, sur ordinateur, tablette ou smartphone. Pour cela, vous pouvez par exemple participer à des ateliers au sein des espaces publics numériques (EPN) proposés par les mairies ou faire appel à un service de téléassistance.

Vers qui se tourner ?

Afin de vous renseigner sur les diverses actions et dispositifs mis en place pour lutter contre l'isolement des seniors, vous pouvez contacter les centres communaux d'action sociale (CCAS), les centres locaux d'information et de coordination, la municipalité, les maisons d'autonomie ou encore les services sociaux départementaux.

0 commentaires
Envoyer un commentaire