Limoges 24° C
lundi 17 juin

Le futur parc des sports de Beaublanc se dessine

07h00 - 08 février 2024 - par Info Haute-Vienne
Le futur parc des sports de Beaublanc se dessine
Le futur Palais des Sports vu du stade d'honneur (© Chaixetmorel)

Le projet de transformation du futur complexe sportif de Beaublanc suit son cours et le chantier devrait débuter dès l'an prochain, en 2025.

La municipalité souhaite transformer l'actuel parc des sports, datant du début des années 80 et ne répondant plus aux besoins des clubs professionnels actuels. Elle souhaite également l'aménager pour le grand public, le sport de masse. « Il y avait ce besoin pour les clubs et pour leur pérennité d'avoir un équipement performant qui puisse leur permettre d'avoir des recettes propres, ce qui aujourd'hui n'est pas simple, non seulement pour l'accueil des spectateurs mais également des partenaires. Il s'agit de transformer un équipement qui avait été conçu à l'époque où l'économie du sport professionnel était fondée uniquement sur les entrées grand public, alors qu'elle est maintenant fondée sur le partenariat privé. Il faut les deux et l'équipement actuel ne le permet pas vraiment », souligne Samuel Cardona, directeur général adjoint de la Ville de Limoges, en charge du pôle Attractivité et Animation.

JUSQU'À 5 700 PLACES

L'idée est également d'améliorer les performances énergétiques ainsi que les fonctionnalités globales du site. Aujourd'hui, deux clubs professionnels évoluent à Beaublanc : le Limoges CSP et le Limoges handball. Il s'agit ainsi de leur donner la possibilité d'améliorer leurs conditions d'entraînement et d'accueillir leurs centres de formations, d'avoir des outils pour la préparation physique, pour la récupération. Deux salles annexes (transitoires) seront créées, dont une allant jusqu'à 3 600 places (salle multisports), qui accueillera notamment les deux clubs durant les travaux de rénovation du Palais des sports (fin 2026/début en 2027). Les deux équipes professionnelles (basket et handball) auront ainsi la possibilité de jouer un match le même soir, par exemple.

Cette salle représentera une jauge intermédiaire entre le Palais des Sports et la salle Henri-Normand.

La seconde salle annexe (310 places) dotée d'un double plateau, servira quant à elle de salle d'entraînement au Limoges CSP. Le Palais des sports actuel sera une salle de matchs de 800 places supplémentaires, les clubs pouvant alors s'entraîner dans les salles annexes.

Aujourd'hui, le Palais des sports dispose de 3 900 places en tribunes. Il recevra 800 places supplémentaires. En ajoutant les places debout, il atteindra 5 600 à 5 700 places. Tous les locaux sportifs seront transformés et remis au goût du jour. Il y aura un espace bain froid/cryothérapie.

ET ENCORE...

Dans les salles annexes, chaque club aura son propre espace de préparation physique, de récupération ainsi que ses propres locaux administratifs. La Maison des sports y sera également transférée, tout comme la direction municipale des sports. L'idée est également d'y recevoir des réunions d'associations sportives.

14 loges VIP (10 dans le nouveau Palais des sports et 4 dans la salle annexe multisports), un auditorium de 100 places, une brasserie donnant sur le boulevard, une piste de skateboard, 12 buvettes réparties sur le site, et un espace déambulatoire commun compléteront le futur site.

ENVIRONNEMENT

Quant à l'aspect environnemental, 180 arbres seront plantés de façon à former une forêt urbaine.

Des arbres parsèmeront également le parvis de l'enceinte. « L'idée étant de désimperméabiliser au maximum », précise Samuel Cardona. Restons dans les hauteurs : 1 300m2 de panneaux photos voltaïques seront installés sur les toits des deux nouvelles salles. « L'objectif est d'avoir notre propre production électrique, non seulement pour les bâtiments mais également pour l'ensemble du site du Parc des sports. Tout ce que l'on ne consommera pas, on pourra le remettre en réseau et le revendre à EDF ». Un système de récupération des eaux de pluie est parallèlement prévu, ainsi qu'à terme, des eaux grises. « Aujourd'hui ce n'est pas possible réglementairement, mais nous préparons la possibilité que la réglementation évolue. Nous prévoyons cette évolution, cela fait partie du programme ».

L'achèvement du stade n'est pas à l'ordre du jour : « Quand il y aura un club professionnel qui le justifiera. Aujourd'hui, construire le complément représente 30 millions d'euros, pour un stade régulièrement occupé par environ 2 000 personnes », indique Samuel Cardona.

0 commentaires
Envoyer un commentaire