Limoges 20° C
vendredi 21 juin

L'encre du Japon va couler pendant six jours

07h00 - 03 mai 2023 - par Info Haute-Vienne
L'encre du Japon va couler pendant six jours
David Raspoutine a été formé par maître Honda Tsuyoshi

Après le succès du premier Limoges tattoo show et en attendant la deuxième édition les 9 et 10 septembre, plus de 30 tatoueurs, dont une sélection de professionnels nationaux, seront présents, avec une mise à l'honneur du tatouage japonais.

L'art du tatouage japonais est assez différent de l'art occidental. Parfois incompris, rejetés ou respectés, les tatouages au Japon soulèvent des débats. Autrefois rattachés à la mafia, ils peinent à se dissocier de cette image. À l'origine, les tatouages japonais étaient utilisés par les Aïnous, les premiers habitants du Japon. Ils se protégeaient des mauvais esprits grâce aux différents tatouages, bien que l'esthétique et l'aspect social aient leur importance. Que ce soit la situation maritale des femmes ou de l'appartenance aux clans pour les hommes, les tatouages correspondaient à une forme de carte d'identité des habitants. Ainsi, bien qu'il ait connu des périodes d'absence, le tatouage japonais fait partie de la culture depuis la préhistoire. Il a fait son grand retour à partir du XVIIe siècle auprès d'une autre catégorie de la population : les criminels. C'est alors que naît une dualité entre les tatouages punitifs et esthétiques, et surtout une association entre l'image de la mafia et le tatouage.

DIMENSION ARTISTIQUE

La dimension artistique du tatouage japonais apparaît à partir du XIXe siècle. Avec les voyages et les différents échanges entre les tatoueurs, le monde du tatouage devient multiculturel et protéiforme. Irezumi est le nom le plus connu pour désigner ce milieu, malgré le fait qu'il soit encore et toujours associé au monde de la mafia. Ce terme évoque l'aspect traditionnel de cet art, et surtout la passion ressentie pour cette discipline au-delà de l'aspect de la criminalité qui y est associé. Culturellement, ce style de tatouage est imaginé comme douloureux, mais c'est également un moyen d'affirmer la virilité des tatoués. Au Japon, les tatouages ont pour vocation de pouvoir être dissimulés sous les costumes traditionnels. Le tatouage au Japon a des caractéristiques bien particulières. Par exemple, les différentes pièces tatouées sur le corps se veulent représenter un ensemble avec des jeux de transparence, des mouvements, mais aussi des contrastes.

0 commentaires
Envoyer un commentaire