Limoges 7° C
mercredi 01 février

Bientôt trois consultations médicales gratuites à 25, 45 et 65 ans (dossier spécial santé)

07h00 - 27 novembre 2022
Bientôt trois consultations médicales gratuites à 25, 45 et 65 ans (dossier spécial santé)
Objectif ? Faire le point et réaliser une prévention globale (© Joyfotoliakid/AdobeStock)

L'annonce a été faite par le ministre de la Santé. Trois consultations gratuites vont être proposées aux Français à 25, 45 et 65 ans.

Le ministre de la Santé a annoncé, dans un entretien accordé au Journal du Dimanche (JDD), la mise en place de trois consultations de prévention pour le grand public. Ces rendez-vous gratuits seront organisés à trois âges clés de la vie : à 25 ans, à 45 ans et à 65 ans. Les trois consultations seront prises en charge par la Sécurité sociale.

Cette proposition doit être intégrée au projet de loi sur le financement de la Sécurité sociale (PLFSS 2022). Cette mesure devrait pallier l'absence de suivi entre les enfants et les seniors. Objectif ? Faire le point et réaliser une prévention globale.

Et chaque consultation médicale aura un but différent. À 25 ans, ce rendez-vous santé permettrait de « faire le point sur les vaccins, l'activité physique, d'éventuelles addictions... ». Celui réservé aux 45 ans aurait pour but d'anticiper « la nécessité de participer aux dépistages » et de réaliser « un bilan sur l'activité physique et d'éventuels troubles de santé mentale ». La consultation réalisée à 65 ans serait davantage axée sur « la perte d'autonomie, le dépistage des cancers et de toutes les maladies qui peuvent être prévenues ».

Trois parties pour le CNR

Dans ce même entretien, le ministre de la Santé François Braun a annoncé que le volet santé du CNR débutera le 3 octobre. Il sera décliné en trois parties : nationale, territoriale et sous forme de consultation citoyenne numérique.

De quoi s'agit-il ? Cette conférence sur le système de soins, « on va l'appeler CNR santé car ce sera une déclinaison thématique du Conseil national de la refondation. L'idée est de partir du terrain, de faire du sur-mesure et pas du prêt-à-porter descendant du ministère », résume le ministre de la Santé.

Concernant le premier volet, « jusqu'au printemps 2023, une concertation (aura lieu) au niveau national avec les acteurs clés - professionnels et ordres de santé, élus, représentants des patients - afin d'aborder les questions transversales comme le partage des compétences ».

Le deuxième volet se tiendra jusqu'à la fin de l'année et sera composé de « réunions territoriales sous la houlette des pilotes départementaux des agences régionales de santé, en lien avec les préfets et les élus ». Le président de la République a ainsi assuré que « le défi de l'accès aux soins » sera « au cœur de l'enjeu » de ce CNR santé.

Quant aux trois consultations de prévention, elles pourraient être effectives en 2023.

0 commentaires
Envoyer un commentaire