Limoges 7° C
jeudi 27 janvier

Des applis pour consommer plus sain : Bienvenue dans la FoodTech ! (Dossier spécial bio)

07h00 - 17 novembre 2021
Des applis pour consommer plus sain : Bienvenue dans la FoodTech ! (Dossier spécial bio)
Les applications de décryptage alimentaire aident le consommateur à choisir(© Gorodenkoff - stock.adobe.com) - ©

Soucieux de leur alimentation, de plus en plus de consommateurs scannent, avant d'acheter, des produits avec leur smartphone, via des applications. Mais quelles informations apportent-elles vraiment ?

Les applications de décryptage alimentaire aident le consommateur à choisir des denrées plus ou moins bénéfiques à sa santé. En scannant le code barre situé sur l'emballage, il accède en détail à la composition du produit et à la nature des additifs, des informations émanant du fabricant. Une note peut être attribuée, matérialisée parfois par une couleur, du vert au rouge.

En France, la FoodTech, qui s'intéresse à la chaîne de l'alimentation « de la fourche à la fourchette » représente 500 startups. L'ampleur de ce nouveau mode de consommation est telle que l'industrie agroalimentaire en tient compte pour rectifier ses recettes.

Yuka, la plus populaire en France

ldentifiée par son logo stylisant une carotte, cette application gratuite fait partie des pionnières. Yuka compte plus de 20 millions d'utilisateurs depuis début 2020. Elle attribue une note sur 100, basée sur le système Nutriscore validé scientifiquement. La qualité nutritionnelle compte pour 60 %, la présence d'additifs 30 %, les 10 % restants constituant une prime au bio. Un million et demi de produits sont actuellement référencés, dont 30 % de cosmétiques, une particularité quand la plupart des applications n'analysent que les aliments.

La société s'est également illustrée dans une croisade contre l'utilisation des nitrites dans la charcuterie, un conservateur et colorant rose, suspecté d'être cancérigènes selon le Centre international de recherche sur le cancer et l'Organisation mondiale de la santé.

Et les autres...

Open Food Facts, base de données collaborative, enrichie par les internautes à partir des informations figurant sur les emballages, référence plus de 600 000 produits. Créée en 2012 sous un statut associatif et reconnue par Santé publique France, elle n'attribue pas de notes.

L'indice Siga, sur l'application Scan Up, prend en compte les apports nutritionnels mais aussi le degré de transformation de la nourriture. Il s'appuie sur des études scientifiques selon lesquelles la consommation d'aliments ultra-transformés accroît les risques de cancers, de maladies cardiovasculaires et de diabète...

De nombreuses applications, comme Kwalito, dispensent des conseils en nutrition pour ceux qui suivent un régime spécifique (intolérants, allergiques, végétariens, végétaliens). L'UFC-Que Choisir a lancé son application, gratuite et collaborative... QuelProduit donne la composition d'articles alimentaires, ménagers et cosmétiques. Toutes ces applis, complémentaires entre elles, apportent des informations partielles qu'il convient d'interpréter et non de suivre aveuglément.

0 commentaires
Envoyer un commentaire