Limoges 18° C
jeudi 28 octobre

Zébrures d'automne : le monde francophone s'ouvre à Limoges

14h00 - 17 septembre 2021
Zébrures d'automne : le monde francophone s'ouvre à Limoges
Kamilya Jubran et Sarah Murcia ouvriront cette édition à l'Opéra pour le concert Malek (© Marc Domage) - ©

Du 22 septembre au 2 octobre, pour le festival les Zébrures d'automne, des artistes venus du monde entier se donnent rendez-vous dans les salles et les rues de Limoges.

Dix jours de théâtres, de danses et de musique. La caserne Marceau sera à nouveau cette année le cœur des Zébrures d'automne. Les disciplines se croisent, se rencontrent et éclairent notre monde contemporain.

Asie et Moyen-Orient

Pour cette édition, les multiples créations des mondes francophones ouvriront une fenêtre particulière sur l'Asie et le Moyen-Orient. Kamilya Jubran, chanteuse et oudiste, et Sarah Murcia, contrebassiste et compositrice, lanceront cette édition à l'Opéra avec le concert Malek, en entrée libre pour tous. Le théâtre Indianostrum installé à Pondichéry présentera Flying Chariots au théâtre de l'Union. Cette année verra aussi les créations du texte de l'autrice libanaise Hala Moughanie La mer est ma nation mis en scène par Imad Assaf ou encore Loin de Damas du collectif L'Horizon.

Treize créations

D'autres créations (13 en tout cette année) venant d'autres endroits du monde, naîtront en septembre 2021 à Limoges, comme Les enfants hiboux ou Les petites ombres de la nuit écrit et mis en scène par Basile Yawanké ; Il pleut des humains sur nos pavés de Serdjo Giovanni Houansou, qu'il mettra aussi en scène ; Chaos de Valentine Sergo, déjà mis en lecture par son autrice aux Zébrures du printemps et créé pour la scène, toujours par son autrice à l'espace culturel Georges Brassens de Feytiat.

En 2021, des partenariats se développent et s'enrichissent, avec des structures culturelles de la région qui accueillent pour des résidences de créations et des créations des Zébrures d'automne : le Sirque à Nexon, le centre culturel Georges Brassens à Feytiat, l'auditorium Sophie Dessus à Uzerche, le centre culturel Jacques Prévert à Aixe-sur-Vienne, les villes d'Eymoutiers, de Panazol ou le festival Ôrizons à Périgueux.

Caserne Marceau

La caserne Marceau est le lieu central du festival. À toute heure de la journée de 11 heures à 20 heures, prenez le temps d'une pause, d'une respiration. Ici, il y a les livres que l'on ne trouve pas ailleurs, ici se rencontrent les artistes du festival et les spectateurs ainsi que les simples curieux. Ici, on se croise, on discute, on se rencontre, on échange et puisqu'on s'y sent bien, finalement, on reste un peu, d'autant que de délicieuses tartines sont servies au bar. Lectures, des tables rondes, concerts en acoustique...

Programme complet : lesfrancophonies.fr

Tarifs : 18 € (plein), 12 € (réduit et abonnement), 8 € (étudiants). Spectacles à tarifs spéciaux : 15 € (Folie), 8 € (Down Tiger Down). À la caserne Marceau, tous les spectacles, rencontres, tables rondes, concerts sont en entrée libre, de même que les rencontres à la Bfm et La Nuit francophone (excepté Loin de Damas et La mer est ma nation).

Billetterie : www.weezevent.com ; 05.55.33.33.67.

0 commentaires
Envoyer un commentaire