Limoges 21° C
lundi 26 juillet

Des itinéraires photos en neuf expositions

13h30 - 09 juillet 2021
Des itinéraires photos en neuf expositions
Marc Tassel utilise le procédé du sténopé pour mettre en valeur des aspectsde Venise - ©

La 25e édition des Itinéraires photographiques en Limousin se déroulera en juillet et août. Désormais, la manifestation organisée par Photo-Look est recentrée sur Limoges et Saint-Junien. Il sera de nouveau possible de profiter d'un large panorama sur la photographie contemporaine à travers les neuf expositions contenues dans le programme.

À Saint-Junien, Jean-Michel Pouzet accrochera une exposition à la salle Laurentine Teillet du 24 juillet au 28 août. Ses photos sont présentées en grand format sous la forme de séries, des images en duo. Les clichés représentent des objets photographiés en gros plan sur un écrin de ciel, objets qui perdent toute signification objective, totalement détournés de leur fonction première.

À LIMOGES

À Limoges, les œuvres de huit auteurs photographes seront présentées au Pavillon du Verdurier du 14 au 29 août. Yvon Bobinet livre sa vision du Monde, qui n'est pas un doux rêve. Il a essayé de cartographier le Monde en suivant les émotions et les perceptions qu'il en ressent pour aboutir à une géographie désenchantée.

Christine Calais raconte le quotidien de deux couples du XXIsiècle sous une forme humoristique. Sa série traite de l'égalité femmes-hommes et de l'influence des stéréotypes de genre, en les inversant pour faire prendre conscience de leur ancrage en nous.

La démarche de Thierry Camus consiste à photographier des sujets ordinaires tout en recherchant un cadrage inattendu, une superposition de couleurs inhabituelles souvent avec des tons chauds.

Gérard Eyraud a choisi de montrer l'exotisme qui se dégage du quartier de Château Rouge, situé dans le XVIIIarrondissement de Paris, en mettant l'accent sur les devantures des petits commerces de proximité aux couleurs et noms singuliers.

Passionnée par les voyages et la découverte d'autres cultures, Pauline Fournier est allée à la rencontre de l'école la plus haute du monde, au Népal, dans la vallée de l'Everest. Elle raconte l'histoire de Sanita, une fillette de 4 ans.

Fondé par Kathleen Missud, Les Mains Bleues est un studio photographique qui pratique la cyanographie. Les clichés qu'elle présente retracent les grandes étapes d'un voyage en solitaire à travers l'Iran.

Grand amoureux de l'Inde, Laurent Salesse donne à voir des portraits en noir et blanc des hijras, mystérieux personnages mi-homme/mi-femme qui se comptent par centaines de milliers à travers le pays.

Marc Tassel utilise le procédé du sténopé pour mettre en valeur des aspects de Venise éloignés des clichés habituels. Avec cette technique, les lignes parfois floues rendent le décor plus doux, atemporel et poétique.

Le programme complet se trouve sur le site www.ipel.org

0 commentaires
Envoyer un commentaire