Limoges 29° C
dimanche 13 juin

Maintien de l'autonomie : Comment aménager son domicile  (Dossier spécial services à la personne)

09h00 - 04 juin 2021
Maintien de l'autonomie : Comment aménager son domicile  (Dossier spécial services à la personne)
Dans la salle de bains, des aménagements sont conseillés (© Jorg Lantelme Fotolia) - ©

Pour vivre chez soi le plus longtemps possible en préservant son autonomie, un aménagement du logement est souvent nécessaire, grâce à des équipements adaptés et du bon sens.

Des solutions matérielles existent pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées. Elles permettent de pallier les désagréments physiques liés au vieillissement qui rendent plus difficiles les gestes quotidiens et les déplacements. Ces aménagements sont souvent coûteux mais il est possible d'obtenir des aides financières pour les mettre en œuvre.

L'idéal est d'anticiper en réorganisant son logement autour de deux points essentiels : l'accessibilité afin d'entrer ou sortir facilement et bien circuler à l'intérieur et l'adaptation aux activités essentielles du quotidien, à savoir la toilette et les repas.

Bien circuler

À l'extérieur, des rampes d'appui permettent de franchir le seuil et d'ouvrir la porte d'entrée en restant bien équilibré. L'installation de volets automatisés en facilite l'utilisation. S'ils s'harmonisent avec le style de la maison, les volets roulants sont les plus pratiques à utiliser, tout en apportant confort thermique et sécurité.

Dans la cuisine, le remplacement de la gazinière par des plaques vitrocéramiques aide à faire glisser les casseroles, au lieu de les soulever. Opter pour des placards moins hauts rend le rangement plus facile. Dans la salle de bains, l'installation d'une douche à l'italienne (de plain-pied) ou d'une baignoire à porte est conseillée, avec un siège adapté et une barre de maintien. De même pour les toilettes avec un rehausseur de siège WC et des barres d'appui.

Munir les escaliers de rampes ou de garde-corps et de nez de marche antidérapants limite les risques de chute. Il est aussi prudent de retirer les tapis dans chaque pièce et de se débarrasser des meubles bas, susceptibles de constituer des obstacles. Un monte-escalier est parfois indispensable pour se rendre à l'étage. Un lit électrique ou médicalisé peut s'avérer nécessaire dans la chambre, il est possible de le louer.

Des aides financières

L'adaptation du logement d'une personne âgée peut coûter cher mais profite aussi d'aides financières. L'agence nationale de l'habitat (Anah) propose des subventions, sous conditions de ressources, qui atteignent jusqu'à 50 % du coût des travaux. Un crédit d'impôt de 25 % est accordé pour l'acquisition d'équipements spécifiques, avec un plafond de 5 000 € (ou de 10 000 € pour un couple) s'appliquant sur une durée de 5 ans. Les caisses de retraite prévoient également des aides pour leurs assurés.

0 commentaires
Envoyer un commentaire