Limoges 21° C
mercredi 21 octobre

DOSSIER SPÉCIAL HABITAT : La rénovation électrique est une priorité

08h00 - 17 septembre 2020
DOSSIER SPÉCIAL HABITAT : La rénovation électrique est une priorité
Il est nécessaire de remplacer toutes les prises cassées (© Kuchina) - ©

Lors d'une rénovation, il est indispensable de penser à la sécurité de l'installation électrique de votre maison et de réaliser les travaux nécessaires pour une mise en conformité.

Agrandissement, redistribution des pièces, isolation... Quel que soit son objectif, votre projet de rénovation ne doit pas négliger la sécurité de l'habitation, notamment en ce qui concerne l'électricité. Chaque année en effet, 50 000 incendies domestiques sont d'origine électrique. Dans 96 % des cas, les installations électriques à risque se trouvent dans les maisons et appartements construits avant 1974.

NORME

Si vous vous lancez dans la rénovation totale de votre logement, la mise en conformité de l'installation électrique avec la norme en vigueur est obligatoire. Révisée en 2015, la norme NF C 15-100 « définit les règles à respecter pour la mise en œuvre des installations électriques à basse tension, dont celles des logements, depuis la disjonction d'abonné à l'électricité jusqu'aux socles de prise de courant et bornes d'alimentation des matériels d'utilisation », décrit l'association Promotelec.
Cette norme évolue périodiquement en fonction des progrès techniques et des besoins croissants, liés notamment à la multiplication des appareils et objets connectés dans l'habitat. C'est pourquoi, lors d'une rénovation partielle, il est plus simple de procéder à une mise en sécurité, plutôt qu'à une mise en conformité de l'installation électrique réclamant des dispositifs à haute sensibilité et un nombre minimal d'équipements par pièce.

Exigences minimales

« La mise en sécurité consiste à réaliser des travaux pour respecter six exigences techniques minimales », précise Promotelec. Un disjoncteur permettant la coupure générale de l'installation électrique doit être facilement accessible à l'intérieur du logement. Au compteur, au moins un dispositif différentiel doit être installé et adapté à la prise de terre pour détecter les fuites de courant, protégeant ainsi l'ensemble de l'installation électrique. Chaque circuit doit disposer d'un disjoncteur de protection contre les surintensités.
Une liaison équipotentielle est essentielle dans la salle de bains ou la salle d'eau. Celle-ci annule les différences de tension des éléments conducteurs d'électricité en présence d'eau afin de supprimer le risque d'électrocution.
Dans toutes les pièces, les fils électriques ne doivent pas être dénudés mais protégés par des câbles, des moulures ou des plinthes en matière isolante. Enfin, il faut remplacer les prises de courant cassées.
De manière générale, une vérification de l'installation électrique s'impose tous les dix ans.

0 commentaires
Envoyer un commentaire