Limoges 9° C
mardi 23 avril

Bien manger pour mieux vieillir (dossier spécial seniors)

07h00 - 21 mars 2024 - par Info Haute-Vienne
Bien manger pour mieux vieillir (dossier spécial seniors)
Une alimentation équilibrée et un peu d'activité physique aident à vieillir en bonne santé

Vivre plus longtemps, c'est bien, mais vivre en bonne santé, c'est mieux. Activité physique et équilibre nutritionnel sont essentiels au maintien de la forme. Zoom sur les besoins alimentaires des seniors.

Les seniors ont besoin d'une alimentation plus spécifique. Le corps change et ses besoins aussi. L'âge fait évoluer le métabolisme qui assimile donc moins bien les éléments essentiels. Lutter contre le vieillissement ou la fonte de la masse musculaire demande une énergie redoublée qui est apportée par l'équilibre des repas. Bien se nourrir, c'est prévenir et limiter les troubles qui arrivent avec l'âge. Le risque de malnutrition chez les personnes âgées peut être source de nombreux problèmes de santé. C'est pour cela qu'il est important de le dépister le plus tôt possible.

Bien se nourrir,

c'est-à-dire ?

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, plus le corps vieillit, plus son besoin d'énergie grandit. Si l'activité physique est souvent diminuée, un bon équilibre nutritionnel est nécessaire pour lutter contre les effets de l'âge. Le régime alimentaire d'une personne âgée doit être à la fois varié et adapté. Éviter les carences, c'est essayer d'éviter la maladie et la dépendance.

Tout d'abord, les seniors ont besoin de plus de calcium que les adultes, car l'intégration de cet oligo-élément devient plus difficile avec l'âge. Or le manque de calcium est la principale cause d'altération du squelette et des problèmes d'ostéoporose.

Les besoins en protéines, quant à eux, sont au moins équivalents à ceux d'un adulte plus jeune. Tout comme le calcium, son métabolisme est affaibli par l'âge et un apport insuffisant provoque ce que l'on appelle la sarcopénie, c'est-à-dire la fonte musculaire.

Le risque de carence en micronutriments (vitamines, fibres, minéraux, etc.) est lui aussi davantage susceptible de se développer chez les seniors en raison des modifications physiologiques liées à l'âge.

Il faut également beaucoup boire pour éviter la déshydratation.

L'essentiel est de bien répartir les repas et les boissons tout au long de la journée, avec, en plus, une collation dans la matinée ou dans l'après-midi. L'apport calorique minimum pour une personne âgée est de 1 500 kcal par jour et, bien sûr, il est fortement déconseillé de faire un régime après 70 ans (sauf nécessité médicale).

Les risques d'une

mauvaise alimentation

Plus on avance dans l'âge, plus il est important de manger correctement. Mais, parfois, de petits maux de vieillesse viennent compliquer la tâche...

Avec le temps, le goût s'atténue, il faut donc faire attention à ce que l'on mange sans pour autant faire d'excès. Des problèmes de dentition peuvent aussi venir enrayer le mécanisme. Lorsqu'il est difficile de mâcher, il faut alors adapter son alimentation (mixer la nourriture, manger sous forme liquide...) tout en veillant à ce qu'elle reste équilibrée.

La solitude peut également être un motif de mauvaise alimentation. Être seul n'encourage pas toujours à cuisiner. Manger avec des amis ou faire appel au portage alimentaire peut-être une solution.

Les petites retraites obligent aussi à faire le minimum de courses nécessaires en faisant parfois l'impasse sur certains produits notamment la viande et autres produits frais.

Parfois des problèmes de mobilité (douleur, handicap, etc.) compliquent eux aussi la donne. Il n'est pas facile pour tout le monde de cuisiner ou de faire la vaisselle. N'hésitez pas à vous renseigner sur les aides à domicile.

Le moment de passer à table doit absolument rester un plaisir. Manger ne doit pas être une contrainte mais un instant de joie et, si possible, de partage.

0 commentaires
Envoyer un commentaire