Limoges 9° C
mardi 23 avril

De la compagnie pour nos aînés (dossier spécial seniors)

07h00 - 21 mars 2024 - par Info Haute-Vienne
De la compagnie pour nos aînés (dossier spécial seniors)
Vivre avec un chat ou un chien permet de limiter les risques de maladies cardiovasculaires mais aussi de se sentir mieux dans sa peau de senior

Pour bien vieillir, il faut être bien accompagné et ne pas sombrer dans la sédentarité. Que ce soit à domicile ou en maison de retraite, la présence d'animaux domestiques auprès des seniors a de nombreux bienfaits sur leur vie sociale et sur leur santé.

Avec le vieillissement de la population, on compte de plus en plus de seniors en France. Ils sont aujourd'hui 20 millions à avoir plus de 55 ans et une partie d'entre eux souffre d'isolement et de solitude. Histoires de familles, éloignement géographique ou encore manque de temps privent en effet 300 000 personnes de compagnie au quotidien. Pour pallier ce phénomène, adopter un animal domestique est une solution régulièrement envisagée. Si l'on reconnaît déjà les bienfaits des chiens et des chats sur notre santé, cela est d'autant plus vrai lorsqu'il s'agit de nos aînés, qui trouvent chez ces boules de poils du réconfort et une présence inestimable.

Rompre solitude et isolement

La solitude et l'isolement sont le sort réservé à de nombreuses personnes âgées qui, faute de vie sociale, n'ont plus d'interactions quotidiennes avec les autres. Lorsque cette situation perdure, cela peut engendrer non seulement des états dépressifs mais aussi une diminution physique. La compagnie d'un animal, si elle n'est pas un remède miracle, peut néanmoins agir sur de nombreux plans. Avoir un chien ou un chat, voire n'importe quelle bête à plumes ou à poils, permet d'être accompagné au quotidien et de vieillir dans un environnement davantage sécurisant. Par sa fidélité, son affection et son attachement, l'animal apporte une certaine bienveillance et permet de créer de nouveaux liens avec d'autres propriétaires ou avec le voisinage.

Rester responsable et actif

Pour les retraités qui n'ont plus de vie professionnelle et qui ne s'occupent que très rarement de leurs petits-enfants, se consacrer à une boule de poils permet aussi de rester actif et de se sentir responsable.

Cela contribue non seulement à alimenter l'estime de soi car on se sent utile, mais aussi à prendre soin de sa santé en augmentant l'activité physique et en travaillant sa mobilité. En effet, s'occuper de son animal permet de limiter la sédentarité et la perte d'autonomie, mais aussi de bouger davantage et plus souvent. Les bénéfices santé sont alors nombreux : diminution des risques des maladies cardiovasculaires, renforcement des défenses immunitaires, limitation du surpoids, sans oublier un moral au top !

Et en maison de retraite ?

S'il est facile d'adopter un chat, un chien ou un oiseau lorsqu'on peut encore habiter dans sa demeure, la situation se corse lorsqu'on est obligé d'emménager dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). En effet, rares sont les structures à autoriser la présence d'un animal dans leurs lieux, sauf, dans quelques cas, lorsque le résident est capable de s'occuper de son compagnon en toute indépendance.

Néanmoins, les EHPAD sont de plus en plus nombreux à faire appel à des zoothérapeutes dont le métier consiste à faire des animaux de véritables médiateurs pour améliorer le bien-être physique et psychique de leurs patients. Quelques jours par mois, les personnes âgées peuvent donc recevoir la visite de Médor ou de Tigrou. Un moment privilégié pour s'évader un peu et échanger...

À l'image de son maître

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, ce ne sont pas les jeunes familles qui craquent le plus facilement pour un chien ou un chat. C'est aux alentours de 50 ans que l'on adopte le plus souvent un animal de compagnie. La proportion de maîtres diminue ensuite après 80 ans. En effet, beaucoup de personnes âgées craignent de laisser orphelin leur petit compagnon...

Si l'âge est un critère de choix, il faut également prendre en compte son mode de vie. Beaucoup de seniors préféreront un animal calme et peu agité, capable de les accompagner dans tous leurs déplacements du quotidien. Il vaut mieux encore un animal de petite taille afin d'éviter les chutes et les accidents.

0 commentaires
Envoyer un commentaire