Limoges 9° C
mardi 23 avril

Les grands-parents seraient-ils les meilleurs nounous du monde ? (dossier spécial seniors)

07h00 - 21 mars 2024 - par Info Haute-Vienne
Les grands-parents seraient-ils les meilleurs nounous du monde ? (dossier spécial seniors)
Avoir des grands-parents-nounous, c'est encore plus de moments à partager ensemble

Plus pratique et plus agréable pour beaucoup, le mode de garde « grand-parental » a le vent en poupe. Mais est-ce vraiment une bonne idée ? Une « mamie-nounou » témoigne.

Que ce soit en raison d'un manque de place en crèche ou par envie, de nombreux parents choisissent de faire garder leurs chérubins par mamie ou papi. Si cette solution peut s'avérer positive pour tout le monde, attention toutefois à bien vous entendre, à fixer les règles dès le départ et à vous organiser en amont sur ce mode de garde un peu particulier.

Des avantages

pour tout le monde

Lorsque les relations familiales sont au beau fixe, cette solution présente bien des avantages, à la fois pour les parents, les grands-parents et les petits-enfants. Confier sa progéniture à ceux qui nous ont élevés et ont pris soin de nous est une continuité naturelle qui rassure.

Quels sont les points positifs de ce mode de garde ? Pour les parents, ce sont « la tranquillité, la facilité, la confiance », comme l'explique Danielle, ancienne auxiliaire de puériculture, aujourd'hui à la retraite. Grand-mère de trois petits enfants, de 11, 5 et 4 ans, elle les garde régulièrement et en est ravie : « Je me suis proposée pour garder les petits un jour par semaine, afin de compléter le contrat de la crèche, ce qui a arrangé mes enfants. Pour moi, c'est avant tout le plaisir d'être avec eux, de partager des instants de vie et des activités ».

Et les avantages pour les petits-enfants ? « Le confort, en particulier s'ils sont un peu malades ou fatigués, car ils ne sont pas obligés de passer la journée en collectivité. Ils peuvent également faire autre chose qu'avec leurs parents, qu'à la crèche et à l'école : vélo, manège, piscine, balades ou travaux artistiques. Pour le plus grand, j'aide aux devoirs. Ils peuvent aussi connaître leurs ancêtres, en l'occurrence leur arrière-grand-père, avec qui je vis ».

Bien mettre les choses

au clair

Si ce mode de garde peut arranger tout le monde, il faut néanmoins poser des règles pour le bien de chacun. Gérer les conflits, les rivalités et les petits problèmes d'autorité fait partie du quotidien des « nounous ».

« Les petites disputes sont normales : il faut les régler. Bien entendu, les grands-parents n'ont pas le même rôle éducatif que les parents, ils peuvent être plus souples et les enfants le comprennent très bien ! », précise Danielle. En outre, bien leur expliquer comment va se dérouler leur semaine est important pour leur appréhension de la vie et leur équilibre : « Il faut dès le départ être clair et leur dire que chez les parents, les grands-parents et à la crèche ou à l'école, les règles diffèrent un peu. Ils apprennent très vite ce qui est permis chez une mamie et pas chez les parents, et vice et versa ».

Chacun à sa place

Chez les adultes aussi, il est essentiel de poser des limites. Quelle que soit la situation, les parents restent les parents et ce sont eux qui décident de l'éducation de leurs enfants. Inversement, les parents ne doivent pas oublier que les grands-parents leur rendent service et ont aussi besoin de temps pour eux : « Quelquefois on doit refuser une invitation ou une journée de randonnée. Mais même si pendant les vacances scolaires, on les garde un peu plus, il reste encore beaucoup de temps libre quand on est à la retraite, et personnellement, les enfants sont ma priorité », tempère Danielle.

Trouver le bon équilibre

Alors, les grands-parents comme nounous régulières, bonne ou mauvaise idée ? Oui, mais pas tout le temps, selon Danielle : « Les enfants ont besoin d'évoluer en collectivité pour côtoyer d'autres camarades de leur âge et pour accéder à des activités motrices et éducatives. Les modes de garde différents leur permettent d'avoir une vision plus large des règles et des habitudes. La diversification sous-entend l'élargissement des connaissances ». Attention cependant à ne pas trop ballotter l'enfant d'un mode de garde à l'autre, sinon il aura peut-être du mal à s'y retrouver et à respecter les différentes règles. Un dernier conseil d'une mamie professionnelle ? « Les grands-parents qui gardent leurs petits enfants toute la semaine peuvent les emmener dans des aires de jeux mais aussi quelques heures en garderie, et ce, afin de garder le contact social avec d'autres individus, extérieurs à la famille ».

Rémunération ou pas ?

Si, en général, les mamies et papis au grand cœur ne veulent pas entendre parler de rémunération ou de contrat de travail, on peut, pour éviter tout souci et leur faciliter la vie, leur proposer des contreparties ou des petites attentions sans qu'ils s'en rendent compte. Fournir tout le matériel dont ils auront besoin, leur faire le plein d'essence, leur donner un coup de main en bricolage, les inviter au resto... et surtout, leur dire merci !

0 commentaires
Envoyer un commentaire