Limoges 20° C
vendredi 21 juin

Gestion de l'eau : Limoges opte pour la sobriété

07h00 - 28 juin 2023 - par Info Haute-Vienne
Gestion de l'eau : Limoges opte pour la sobriété
L'un des axes du plan « Limoges eau durable » est de demeurer une ville « d'eau et de nature »

Afin de mieux gérer la ressource et être en adéquation avec les divers plans, chartes, agendas établis à l'échelon international, national, communautaire et municipal, la Ville vient de se doter d'un plan « Limoges eau durable ».

Ces deux dernières années, Limoges a été confrontée à de nouveaux aléas climatiques (orages de grêle, retrait des argiles avec classement en catastrophe naturelle). Les arrêtés préfectoraux sur les interdictions d'usage de l'eau l'été sont désormais récurrents. En parallèle, la facture d'eau de la Ville s'élève en 2022 à environ 693 000 €TTC pour une consommation annuelle de 255 600 m3 pour l'ensemble du patrimoine municipal (hors bâtiments CCAS), soit 370 sites et 413 points de branchement.

Pourtant dès 2014, Limoges a questionné ses usages et entrepris de nombreuses évolutions pour gérer la ressource en choisissant des plantes vivaces ou résistantes aux sécheresses et peu consommatrices d'eau dans les espaces verts ; en récupérant l'eau de pluie pour le maraîchage de la « Ville Nourricière » et l'arrosage des parterres ; en utilisant des ganivelles autour des arbres avec du compostage sur place ; en adoptant un PLU vertueux qui a rendu 700 hectares aux espaces agricoles et aux espaces naturels en particulier les zones humides, une artificialisation très maîtrisée, désimperméabilisation des cours d'école et partout où cela est possible...

ARROSAGE

L'arrosage des espaces verts et des stades est effectué à partir d'eau de récupération.

Bientôt, l'eau de vidange de deux bassins de l'Aquarium du Limousin (contenant jusqu'à 3m3) va également être réutilisée, deux fois par semaine, par la direction des espaces verts, de l'environnement et de la biodiversité. Cette eau, chargée en minéraux, sera bénéfique pour le développement des plantes qui seront arrosées avec.

De plus, des récupérateurs d'eau pluviale sont déjà installés à La Vergne (6 cuves enterrées de 70 m3, 1 bassin de 1 040 m3, 1 cuve de 100 m3), à Saint-Lazare (1 récupérateur de 100 m3, 1 récupérateur de 400 m3) ; au parc des étoiles (1 cuve enterrée de 10 m3) ; aux Émailleurs (1 cuve enterrée de 30 m3). D'autres sont à venir au centre de loisirs Uzurat (30 m3), au palais des sports Beaublanc (200 m3), au restaurant scolaire Bénédictins (10 m3), aux écoles Condorcet-Roussillon (20 m3) et Blanchot (8m3), et à l'espace Robert-Hébras (20 m3).

5 AXES

Le plan « Limoges eau durable » est décliné en cinq axes : avoir un usage sobre de l'eau potable ; aider et soutenir les usagers dans leurs démarches de sobriété ; préserver et optimiser avec le pilotage à distance de l'alimentation en eau des sites et bâtiments municipaux ; Innover avec les lauréats du label Limoges durable ; et demeurer une « ville d'eau et de nature », avec la réalisation d'une étude sur la réhabilitation des trois aqueducs que compte la Ville depuis l'époque romaine, qui partiellement détruits au fil des siècles drainent toujours jusqu'à 2 500 m3 d'eau par jour.

D'ici 2030, Limoges porte l'ambition de réduire de 10 % les consommations d'eau potable, d'améliorer la qualité de l'eau, de protéger les milieux, de recycler et réutiliser l'eau, d'assurer la disponibilité de la ressource pour tous.

0 commentaires
Envoyer un commentaire