Limoges 23° C
dimanche 04 juin

Aider les abeilles sauvages

07h00 - 17 mai 2023
Aider les abeilles sauvages
En France métropolitaine, on recense près de 1 000 espèces d'abeilles sauvages

La journée mondiale des abeilles aura lieu le 20 mai. L'occasion de s'intéresser au Life Wild Bees de Nouvelle-Aquitaine, un programme d'actions ambitieux pour les abeilles sauvages dans le cadre duquel les cinq parcs naturels régionaux de Nouvelle-Aquitaine travaillent pour la première fois de manière collégiale.

La Région Nouvelle-Aquitaine s'est engagée en juin 2017 dans la mise en œuvre d'un Plan régional en faveur des pollinisateurs, tout comme la Région Pays de la Loire. La « Feuille de route 2022-2026 en faveur des pollinisateurs sauvages » a été revue par le Conseil régional à l'aune du nouveau Plan national en faveur des insectes et de la pollinisation, publié en 2021.

Dans ce contexte, cinq parcs naturels régionaux (PNR) de la Nouvelle-Aquitaine ont pensé avec la Région un plan d'action inter-PNR. Cette réflexion s'est concrétisée par le Life Wild Bees, lancé en septembre 2021. Ce deuxième Life français sur les abeilles sauvages se poursuivra jusqu'en mai 2026 avec un budget de presque 6,5M€.

PROTÉGER LES ABEILLES SAUVAGES

En France comme en Europe, l'effondrement des populations d'insectes est l'une des manifestations les plus inquiétantes de la crise de la biodiversité, documentée par de nombreuses études qui font consensus. L'étude de la Krefeld Entomological Society (publiée en 2017 et portant sur une soixantaine de zones protégées d'Allemagne) est la plus souvent citée et indique un déclin de 76 % de la biomasse d'insectes volants entre 1989 et 2016. Socle du fonctionnement des écosystèmes terrestres, les insectes assurent des services irremplaçables, parmi lesquels la pollinisation des plantes sauvages et des cultures. Or, 35 % de ce que nous mangeons dépendent de la pollinisation par les insectes. Selon l'Évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE), la part de la production végétale française destinée à l'alimentation humaine qui peut être attribuée à l'action des insectes pollinisateurs représente une valeur comprise entre 2,3 et 5,3 milliards d'euros (estimation 2010).

En Nouvelle-Aquitaine, le service de pollinisation est estimé à + 450M € de productions alimentaires à destination humaine (estimation 2010).

DEUX PNR EN LIMOUSIN

Dans le cadre du Life Wild Bees, les cinq parcs naturels régionaux de Nouvelle-Aquitaine travaillent pour la première fois de manière collégiale, accompagnés par la Région Nouvelle-Aquitaine et la Région Pays de la Loire.

Le Parc naturel régional Périgord-Limousin est le coordonnateur du Life Wild Bees. Créé en 1998, il répond à une forte attente du territoire pour la préservation de ses valeurs humaines, culturelles, patrimoniales et environnementales. Son territoire se déploie sur la Dordogne et la Haute-Vienne (74 communes regroupant 51 000 habitants).

Ses missions se résument en deux axes : sauvegarder, valoriser et mettre en réseau une mosaïque de sites remarquables ; améliorer la connaissance de la biodiversité et préserver la richesse faunistique et floristique du territoire.

Plusieurs actions sont en cours dont le lancement de l'appel à candidatures pour les jardins bourdonnants « Lu vargier brundant » à Chalais (24), Maisonnais-sur-Tardoire (87) et Cussac (87) ; et une enquête étudiante sur le territoire du Pays de Nexon-Monts de Châlus.

L'autre PNR est celui de Millevaches en Limousin. Situé sur les départements de la Corrèze, la Creuse et la Haute-Vienne, il est engagé fortement dans la gestion des espaces naturels notamment via le pilotage de dix sites N2000 ; sa charte forestière de territoire et ses outils de diversification des plantations et les expérimentations en cours sur les forêts et lisières vivrières et fourragères ; l'accompagnement des exploitants agricoles (MAEc, plantations de haies fruitières, diversification des productions telles que la myrtille sauvage...). Ce panel d'actions met au cœur du projet de parc les activités et projets respectueux de la nature pour l'expression des espèces, notamment pollinisatrices, sur fond de cohésion et de cohabitation de tous.

0 commentaires
Envoyer un commentaire