Limoges 20° C
vendredi 21 juin

Au nom des... « vieux » (Dossier spécial seniors)

07h00 - 23 mars 2023 - par Info Haute-Vienne
Au nom des... « vieux » (Dossier spécial seniors)
Le terme « senior » est l'un des plus courants de nos jours car le plus large et le plus imprécis (© Robert Kneschke-AdobeStock)

Comment les « vieux » veulent-ils qu'on les appelle ? Seniors, baby-boomers, personnes du 3e âge... Les appellations pour parler de nos anciens ne manquent pas. On fait le point.

Avec l'allongement de la durée de vie, l'âge exact de la « vieillesse » est devenu relatif. Beaucoup de personnes de plus de 55 ou 65 ans ne se sentent pas vieilles. À tel point qu'on ne sait plus très bien comment appeler nos aînés.

60 ans serait l'âge retenu par l'ONU pour dénombrer les personnes âgées au niveau mondial.

Avec les années écoulées, on peut se sentir aussi jeune qu'on le souhaite, cela n'empêchera pas que l'on soit catégorisé dans un groupe d'âge.

Les médias, les spécialistes du marketing et d'autres encore ont besoin de s'adresser à la population des plus de 55 ans en trouvant le bon qualificatif sans craindre qu'il ne soit mal interprété.

Alors quel est donc le nom le plus politiquement correct ? Le plus attrayant ? Ou encore, le moins répréhensible ?

Senior, le plus en vogue

Le terme « senior » est l'un des plus courants de nos jours car le plus large et le plus imprécis.

Il est plébiscité par les médias, les industriels de la silver économie et semble plutôt bien apprécié par les adultes de plus de 55 ans.

Personne âgée connotation de dépendance

Le terme « personne âgée » est aujourd'hui associé à certains préjugés. Il évoque une certaine fragilité, parfois proche de la dépendance. Il est probablement le terme le moins élégant pour s'adresser à nos aînés.

Aîné, sage mais pas vieux

« Aîné » désigne toute personne plus âgée que soi. Un qualificatif facile donc à l'emploi et peu discriminant, car il évoque aussi l'expérience et la sagesse acquises au fil du temps. Le terme est plutôt à la mode de nos jours.

Boomers

Même en vieillissant, les baby-boomers ne veulent pas être étiquetés ou traités différemment.

Pourtant ce qualificatif est plutôt bien reçu de la part de cette génération qui ne veut surtout pas entendre les mots : « vieillards, retraités ou encore vétérans ».

Pour citer le terme approprié, il convient avant tout de choisir à qui l'on s'adresse et dans quel contexte.

Selon Manga Bekombo, ethno-sociologue de l'Université Paris 10 : « Dire les mots du vieillir ne consiste pas seulement à procéder à l'énonciation des éléments d'un lexique, mais davantage encore et tout à la fois, à tenter d'accéder à un système de pensée et de comportements ».

0 commentaires
Envoyer un commentaire