Limoges 8° C
vendredi 01 mars

Maison Familiale Rurale de Beynac : Un nouveau réfectoire sort de terre

20h10 - 07 mars 2023 - par Info Haute-Vienne
Maison Familiale Rurale de Beynac : Un nouveau réfectoire sort de terre
Le nouveau réfectoire sera construit à l'entrée du domaine

(PUBLIREPORTAGE) Toujours soucieuse d'apporter plus de confort à ses élèves, la Maison Familiale Rurale de Beynac débute les travaux de construction d'un nouveau réfectoire et le réaménagement des accès à l'ensemble de ses locaux.

Le site de Beynac de la MFR-CFA Périgord-Limousin continue d'améliorer les prestations offertes à ses élèves, apprentis, stagiaires de la formation professionnelle.

Après un internat flambant neuf, les administrateurs viennent de lancer la construction d'un nouveau bâtiment, qui sera situé à l'entrée du domaine, à la place d'une partie de l'actuel parking. Ces nouveaux locaux, d'une surface de 320 m² accueilleront le restaurant scolaire, la salle de restauration des enseignants, un self et les cuisines. Ce nouveau réfectoire, qui sera ouvert dès le matin, pour le petit-déjeuner des internes, fonctionnera aussi le midi et le soir et aura une capacité maximum de 160 couverts. « Nous profitons de ces travaux pour rénover l'accueil du public et repenser la circulation des élèves, avec la création d'une place de vie destinée à desservir les bâtiments », précise le directeur Wali Nourestani.

À l'image de celui de l'internat, ce bâtiment à basse consommation d'énergie sera vertueux. Il reposera sur une ossature bois et sera isolé par des panneaux en fibre de bois. « Nous avons demandé à l'architecte de privilégier le bois local et les entreprises de proximité, car nous avions à cœur de contribuer à la préservation du tissu économique de notre territoire », insiste le directeur.

Veiller au bien-être des élèves

Le bâtiment sera chauffé par l'une des deux chaudières à granulés de l'établissement scolaire. « Lors de la construction de l'internat, nous avons installé deux chaudières dans la perspective de pouvoir en utiliser une pour le réfectoire », souligne Marc Meunier, trésorier de l'association et maître d'ouvrage de ces travaux d'agrandissement.

Baigné par la lumière naturelle et disposant de larges ouvertures sur les vallons verdoyants caractéristiques des paysages de la Haute-Vienne, ce nouveau bâtiment a été conçu pour améliorer le bien-être des jeunes durant le temps du repas et des pauses. Un soin particulier a été porté sur le choix du mobilier et sur la nature des sols afin d'améliorer l'insonorisation du réfectoire. Le toit sera équipé de panneaux photovoltaïques. « Nous avons choisi de construire une cuisine ouverte pour valoriser le travail du personnel et améliorer les échanges avec les élèves, afin de les éveiller à consommer sain et local dans le respect de l'environnement. Nous réfléchissons également à l'opportunité d'utiliser du mobilier reconditionné pour valoriser l'économie circulaire et éveiller nos élèves aux vertus du réemploi », précise Wali Nourestani. C'est aussi pour cette raison qu'une table de tri des déchets alimentaires sera intégrée à la salle à manger.

Économie circulaire

La construction du réfectoire a été confiée à une jeune architecte locale, Myriam Dhont, gérante du cabinet Archidam Architecture, ravie de constater l'engagement des élèves dans le respect des bâtiments. « Nous les avons impliqués dès le départ et avons observé leurs habitudes de vie dans l'internat. Nous avons ainsi pu, lorsque cela était possible, améliorer leur rapport avec le lieu », prévient-elle. Dans le cadre de leur projet pédagogique, les élèves du BP REA ont débuté l'aménagement d'un green lab. Il est déjà équipé d'une serre et d'un bungalow et disposera de 500 m² de parcelles sur lesquelles les élèves pourront mener des expériences de culture de diverses espèces de végétaux. « Une réserve d'eau alimentée par la pluie et une source locale vient d'être achevée. Elle sera équipée d'une pompe fonctionnant à l'énergie solaire. Les entrants seront exclusivement du compostage interne, réalisé notamment à partir des déchets alimentaires du réfectoire », annonce le directeur, en se réjouissant de pouvoir mettre les élèves dans les meilleures conditions pour bien travailler. Ces conditions de vie et d'études permettent à la MFR-CFA, unique établissement agricole privé associatif par alternance du département, d'afficher un excellent taux de réussite, identique aux formations à temps plein.

L'enseignement professionnel dispensé par alternance à la MFR-CFA de Beynac se décline autour de cinq pôles : orientation avec les classes de 4ème et 3ème de l'Enseignement Agricole, services à la personne, agriculture, filière hippique et forêt avec la 2nde Pro Nature Jardin Paysage Forêt. Dans chacune de ces disciplines, deux niveaux de formation sont proposés : un Certificat d'Aptitude Professionnelle Agricole, qui s'acquiert en deux ans ou un Bac pro, préparé en trois ans. Ces formations sont proposées aux élèves issus des classes de 3e.

Confiance réciproque

La MFR de Beynac revendique une proximité avec les 300 élèves et apprentis qu'elle reçoit chaque année. Le lien de confiance réciproque qui est tissé entre les élèves, leurs parents et l'équipe pédagogique repose sur l'écoute et le respect mutuel. « Nous accompagnons tous nos jeunes à devenir des citoyens impliqués dans l'économie et la vie de leur territoire, car nos formations correspondent à la réalité économique rurale. Au fil des années, nous avons ainsi renforcé notre collaboration avec les entreprises locales, dont nous connaissons parfaitement les besoins. C'est aussi la raison pour laquelle nous avons tenu à confier à certaines d'entre-elles la construction de nos nouveaux locaux », conclut le directeur.

Maison Familiale et Rurale Périgord-Limousin 10 rue de la Croix des Combes 87 700 Beynac. Tel : 05.55.70.98.50. Mail : mfr.beynac@mfr.asso.fr

0 commentaires
Envoyer un commentaire