Limoges 8° C
mardi 29 novembre

En 2021, la production bio progresse partout en région (Dossier spécial consommer local)

07h00 - 13 novembre 2022
En 2021, la production bio progresse partout en région (Dossier spécial consommer local)
Les nouvelles exploitations bio concernent entre autres les poules pondeuses

La Nouvelle-Aquitaine est au 2e rang français en nombre de fermes, avec 8 800 exploitations soit 13,7 % pour la région, et en surfaces bio.

Des surfaces bio doublées en 5 ans

En 2021, les surfaces bio en Nouvelle-Aquitaine étaient de 360 130 hectares, soit 9,3 % de la surface agricole de la région.

Les terres cultivées selon ce mode de production ont doublé en cinq ans, et ont progressé de 9 % entre 2020 et 2021.

Les chiffres 2021 confirment que la dynamique de développement se poursuit. Les trois dernières années ont été marquées par de nombreuses conversions, notamment en grandes cultures, viticulture et bovins ; et une augmentation des installations, en particulier en maraîchage, PPAM (plantes à parfum aromatiques et médicinales) et petits élevages.

En 2022, le nombre de nouveaux projets bio a nettement ralenti, du fait de l'incertitude liée à la réforme de la PAC, le contexte économique et les aléas climatiques. L'évolution est toujours à la hausse, mais se limitera à une croissance d'environ 5 %.

Plus de 12 000 opérateurs engagés en bio en 2021

En 2021, 12 064 opérateurs étaient engagés dans une certification bio de leur activité : 8 800 fermes, représentant 13,7 % des exploitations de la région, et 3 265 préparateurs, distributeurs et importateurs.

La part des arrêts sur le nombre total de fermes bio est d'environ 5 % en 2021 (+1 % par rapport à 2020). Ces sorties du bio comprennent les arrêts totaux d'activité (retraite, décès...), les arrêts de production bio (arrêt de certification) et les changements sociétaires. Deux tiers de ces arrêts concernent les productions végétales qui ont connu le plus de conversions.

Une production bio très diversifiée avec des spécificités territoriales

Les surfaces en bio progressent dans toutes les productions végétales :

+ 8 % en grandes cultures, principalement en céréales

+ 9 % en surfaces fourragères qui occupent quasiment la moitié de la sole bio

+ 19 % en légumes avec une surface totale de 9 300 hectares

+ 7 % en fruits avec 3 800 hectares en cours de conversion

+ 22 % en viticulture avec la moitié des surfaces en cours de conversion

+ 40 % en PPAM avec une grande diversité d'espèces cultivées.

Élevage : des cheptels qui augmentent, surtout en volailles

Côté productions animales, les nouvelles exploitations concernent surtout les vaches allaitantes, brebis viande et poules pondeuses. Par rapport à 2020, l'évolution la plus forte concerne les brebis laitières (+ 15 %). En revanche, la dynamique ralentit pour les vaches laitières et les poulets de chair.

Concernant les cheptels, la tendance des conversions est marquée à la hausse pour les vaches allaitantes, les brebis viande et les chèvres. À l'inverse, les conversions diminuent pour les truies et les ruches.

0 commentaires
Envoyer un commentaire